Tracey Fitzpatrick, âgée de 53 ans, importait de la drogue dans différents comptoirs postaux de Montréal et d’Ottawa, a précisé la GRC.

Une Ontarienne écope de 12 ans de prison pour avoir importé du fentanyl au Québec

MONTRÉAL - Une Ontarienne a été condamnée à une peine de 12 ans et demi de prison pour avoir importé du fentanyl et d’autres drogues illicites au Québec, en utilisant une dizaine de fausses identités.

Tracey Fitzpatrick, âgée de 53 ans, importait de la drogue dans différents comptoirs postaux de Montréal et d’Ottawa, a précisé la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Elle a plaidé coupable aux accusations mardi au palais de justice de Montréal.

Les forces de l’ordre avaient ouvert une enquête sur la résidente de Woodland, en Ontario, en septembre 2018, après avoir reçu de l’information des autorités douanières de Francfort, en Allemagne. Ces dernières avaient intercepté un colis contenant de l’héroïne et des produits servant à la fabrication de méthamphétamine, destiné à un comptoir postal de Kirkland, au Québec.

La GRC a subséquemment observé Tracey Fitzpatrick récupérer la drogue importée d’Allemagne au comptoir postal de Kirkland, en octobre. Elle a visité la même journée deux autres comptoirs de livraison de courrier à Laval et à Saint-Eustache, où elle a récupéré des enveloppes qui contenaient du fentanyl.

Mme Fitzpatrick a été arrêtée avant d’être libérée pour la poursuite de l’enquête, mais les policiers l’ont arrêtée de nouveau en novembre, après avoir découvert de la cocaïne et du matériel servant au trafic de drogue dans un casier d’entreposage loué sous une fausse identité à Nepean, en Ontario.

Parmi les drogues saisies au cours de l’enquête se trouvaient notamment 533 grammes d’héroïne, 31 grammes de cocaïne et 1043 timbres de fentanyl.