Une enquête rapide est réclamée à l’endroit d’un haut gradé de la police d’Ottawa.

Une enquête rapide réclamée à l’endroit d’un haut gradé de la police d’Ottawa

La Commission de services policiers d’Ottawa a demandé qu’une plainte contre le chef adjoint du Service de police d’Ottawa (SPO) Uday Jaswal concernant des inconduites alléguées le visant, dont harcèlement sexuel, soit traitée rapidement par la Commission civile de l’Ontario sur la police (CCOP).

«La plainte contient des allégations graves qui, si elles se révèlent fondées, pourraient constituer une inconduite», a indiqué jeudi la Commission de services policiers d’Ottawa, qui s’est penchée sur le dossier lors d’une réunion extraordinaire tenue mercredi. 

La Commission a aussi demandé à la CCOP de présenter ses conclusions dès que possible, notamment en lui fournissant toute l’évaluation préliminaire du bien-fondé de la plainte ainsi que des recommandations pour toute mesure provisoire considérée comme nécessaire et appropriée, y compris à savoir si une suspension immédiate est justifiée. 

Le chef adjoint demeure à son poste durant les procédures. La Commission a aussi demandé au chef de police de développer un plan afin de s’assurer que le fonctionnement du SPO n’est en aucun cas compromis par le maintien de M. Jaswal à son poste. 

La plainte a été déposéeau Tribunal des droits de la personne par une employée civile du SPO qui cherchait à devenir policière. La plainte fait aussi état d’avances sexuelles non sollicitées.