La conseillère municipale de Kazabazua, Lynne Lachapelle
La conseillère municipale de Kazabazua, Lynne Lachapelle

Une conseillère municipale de Kazabazua citée en déontologie

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Une conseillère municipale de Kazabazua, en Haute-Gatineau, est citée en déontologie devant la Commission municipale du Québec.

La citation visant la conseillère Lynne Lachapelle, datée du 31 juillet dernier, indique qu’elle aurait «commis un manquement aux règles prévues au Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de la municipalité de Kazabazua», en 2017 et en 2018.

La citation allègue qu’à différentes reprises en 2017 et en 2018, Mme Lachapelle «a agi, tenté d’agir ou omis d’agir de façon à favoriser, dans l’exercice de ses fonctions, d’une manière abusive, les intérêts d’un proche, monsieur Daniel Lalonde et de son fils, monsieur Derek Gabie, en ne se retirant pas des discussions sur leurs conditions de travail et leur salaire».

Il est également reproché à Mme Lachapelle d’avoir agi de manière similaire en votant, en mai 2018, sur une résolution autorisant la modification de contrats «qui concernaient» les deux mêmes personnes.

La citation soutient aussi que lors de la même séance de mai 2018, Lynne Lachapelle «n’a pas divulgué la nature générale» d’un «intérêt pécuniaire particulier indirect» avant les délibérations, et qu’elle ne s’est pas abstenue d’y participer.