Une cérémonie commémorative en l’honneur des victimes de l’accident d’autobus de la station Westboro à Ottawa a eu lieu samedi, un an jour pour jour après la tragédie. Sur la photo, on aperçoit Annick Barbieux.
Une cérémonie commémorative en l’honneur des victimes de l’accident d’autobus de la station Westboro à Ottawa a eu lieu samedi, un an jour pour jour après la tragédie. Sur la photo, on aperçoit Annick Barbieux.

Une cérémonie pour commémorer l'accident à la station Westboro

Une cérémonie commémorative en l’honneur des victimes de l’accident d’autobus de la station Westboro à Ottawa a eu lieu samedi, un an jour pour jour après la tragédie.

Le 11 janvier 2019, un autobus à deux niveaux d’OC Transpo est violemment entré en collision avec un abribus de la station Westboro, dans l’ouest de la ville. L’accident a coûté la vie à trois fonctionnaires, Bruce Thomlinson, Judy Booth et Anja Van Beek. La collision avait aussi fait 23 blessés.

La cérémonie de samedi, à laquelle une vingtaine de personnes ont pris part, a été organisée par l'Association communautaire de Westboro. «Un de nos membres a jugé que ce serait approprié de tenir une cérémonie pour commémorer le premier anniversaire de la tragédie», explique le président de l’Association, Gary Ludington.

«Il y a tellement d’autobus qui passent ici chaque jour et il a fallu que le malheur tombe sur un d’entre eux. Ça a eu un impact sur plusieurs familles. Ces familles-là souffrent encore aujourd’hui à cause de cet accident», poursuit-il.

Selon lui, il s’agit d’abord et avant tout d’une belle opportunité pour les citoyens d’offrir leur support aux proches des victimes.

«C’est important pour nous en tant que citoyen du secteur, mais aussi de la ville d’Ottawa, de venir se recueillir et offrir notre soutien à ces familles. La plupart des familles touchées sont établies à Barrhaven et Kanata, mais nous voulons leur montrer que le Westboro pense encore à eux et que nous sympathisons avec eux.»

Le conseiller municipal du quartier de Kanata Sud, Allan Hubley, a aussi été invité à participer à la commémoration, car plusieurs passagers qui étaient à bord de cet autobus de la ligne 269 vivent dans son quartier. Son collègue du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper, était aussi présent pour offrir son support aux proches des victimes.

M. Ludington a aussi profité du moment pour se remémorer la journée du 11 janvier 2019. «J’étais sous le choc, je ne pouvais pas y croire. J’étais à la maison et j’ai reçu un appel me disant d’ouvrir mon téléviseur et de regarder les nouvelles. C’était complètement impensable de concevoir comment ces gens pouvaient vivre avec une telle tragédie.»

Les citoyens rassemblés sur place ont tenu une minute de silence à 15h50, l’heure à laquelle l’accident est survenu il y a un an.

Rappelons que la chauffeuse de l’autobus, Aissatou Diallo, fait face à 38 chefs d’accusation dont trois de conduite dangereuse causant la mort. Elle devra aussi répondre à 35 accusations de conduite dangereuse causant des lésions.