Le mystère entourant la disparition de boîtes de dons dans la région pourrait avoir été résolu.

Une arrestation liée au vol de bacs de dons

Le mystère entourant la disparition de boîtes de dons ces derniers mois dans la région pourrait avoir été résolu, alors que la découverte de bacs près d’un entrepôt de la capitale a permis au Service de police d’Ottawa de déposer des accusations contre un individu de 35 ans.

Les autorités policières ont indiqué vendredi avoir ouvert une enquête, au début du mois de décembre, à la suite de plaintes liées au vol de boîtes de dons dans l’ouest de la capitale.

« Les enquêteurs découvrirent que des boîtes de dons associées à des œuvres de bienfaisance légitimes avaient été volées et identifiées à nouveau à l’usage d’un autre organisme non affilié aux œuvres en question », a fait savoir le Service de police d’Ottawa.

Fin janvier, Brennan D. Cartier, un homme de 35 ans d’Ottawa, a été inculpé de méfait et de possession de biens criminellement obtenus de plus de 5000 $.

La directrice générale des Grands frères grandes sœurs de l’Outaouais (GFGSO), Yvonne Dubé, a indiqué s’être rendue sur les lieux où les bacs ont été retrouvés, sur la rue McBean dans le secteur Richmond, et avoir constaté que certains de bacs volés à son organisme s’y trouvaient.

« Les Grands frères grandes sœurs d’Ottawa m’ont appelée pour me dire que les bacs avaient été retrouvés après un indice donné à la police, a raconté Mme Dubé. Je suis allée sur place avec leur directrice générale, on a vu un de ses bacs dans une remorque, et il y en avait quatre des miens. On avait mis des tapis dans nos bacs et c’est ça qui m’a permis de les reconnaître, parce qu’ils ont été repeints. »

Le Service de police d’Ottawa, qui n’a pas confirmé à quels organismes appartenaient les bacs retrouvés, « encourage les résidents à se renseigner sur l’identité d’un organisme avant de placer des vêtements ou autres articles » dans une boîte de dons.

Toute personne détenant des renseignements concernant ce dossier est priée de communiquer avec les autorités policières d’Ottawa au 613-236-1222, poste 2266.

Le Service de police de la Ville de Gatineau n’a pas été en mesure de dire, vendredi, si l’arrestation d’un suspect à Ottawa pourrait faire avancer l’enquête amorcée en sol gatinois.