Une arme chargée et de la drogue saisies à Ottawa

Des policiers ont saisi une arme de crime chargée, de la drogue et de l’argent comptant au terme d’une poursuite policière à Ottawa, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Aux petites heures du matin vendredi, des agents ont abordé un véhicule suspect dans le pâté de maisons des 300 de la rue Rideau et ont tenté de s’entretenir avec son conducteur. 

Les deux hommes à bord de la voiture ont toutefois essayé de s’enfuir des policiers et ont percuté des véhicules policiers. Les deux individus ont ensuite essayé de se sauver à la course, mais ils les policiers les ont arrêtés après une courte poursuite à pieds. 

Une arme à feu entièrement chargée et un chargeur, un deuxième chargeur à grande capacité plein, d’importantes quantités de cocaïne et de fentanyl mauve destinées au trafic, des comprimés d’oxycodone, de l’hydrocodone liquide, et de l’argent canadien ont été saisis. 

Yves Niyonzima, 25 ans, et Jamal Omar, 28 ans, tous les deux d’Ottawa, ont comparu devant les tribunaux vendredi.

Accusations contre les deux suspects:

  • Possession de biens criminellement obtenus
  • Entrave au travail d’un policier
  • Braquer une arme à feu (3 chefs)
  • Port d’arme dans un dessein dangereux pour la paix publique (3 chefs)
  • Port d’une arme dissimulée (3 chefs)
  • Possession non autorisée d’une arme à feu à autorisation restreinte non enregistrée
  • Possession d’une arme à feu tout en sachant que sa possession est interdite
  • Possession non autorisée d’une arme à feu à bord d’un véhicule automobile (3 chefs)
  • Importation ou livraison non autorisée d’une arme à feu ou de pièces prohibées (3 chefs)
  • Possession d’une arme à feu ou d’une arme prohibée ou à autorisation restreinte obtenue lors de la perpétration d’une infraction (3 chefs)
  • Possession d’une substance répertoriée en vue d’en faire le trafic (3 chefs)
  • Possession d’une substance répertoriée

Accusations supplémentaires contre Yves Niyonzima:

  • Voies de fait dans l’intention de résister à une arrestation
  • Possession d’une arme à feu ou de munitions en contravention d’une ordonnance d’interdiction (3 chefs)