Le SPO veut parler à trois femmes aperçues près de la scène du meurtre d'Ashton Dickson, le 26 juin 2017.
Le SPO veut parler à trois femmes aperçues près de la scène du meurtre d'Ashton Dickson, le 26 juin 2017.

Un trio de femmes aurait de l'information sur le meurtre du Mingle Room

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Un trio de femmes pourrait détenir de précieuses informations sur un meurtre survenu en 2017, à Ottawa. Les enquêteurs relancent un appel à tous, alors qu’on offre toujours 75 000$ à quiconque pourrait aider à retrouver le ou les tueurs d’Ashton Dickson, abattu devant l’ancien Mingle Room, rue Rideau.

Ashton Dickson, 25 ans, d’Ottawa était un pilier de l’équipe de football de l’Université St-Francis Xavier, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse. Il a terminé ses études en 2017, quelques semaines avant d’être impliqué dans cette altercation mortelle.

Après avoir demandé au public d’identifier sept témoins de cette affaire, en juin dernier, le Service de police d’Ottawa (SPO) a publié une nouvelle photo, mercredi.

Cette fois, le SPO veut parler à trois femmes aperçues près de la scène de crime, le soir fatidique.

Plusieurs témoins ont vu ce meurtre et le tueur, rappelle la police. «On estime que certains de ces témoins seraient dans la région de Toronto et des États-Unis», dit le sergent d’état-major Bruce Pirt, de l’Unité des homicides du SPO.

Les enquêteurs sollicitent l’aide du public dans le but d’identifier et de s’entretenir avec trois femmes qui pourraient détenir de précieux renseignements.

«Nous prions ces personnes de se manifester et de nous confier les renseignements dont elles disposent à propos de la nuit en question, dit le sergent d’état-major Pirt. La famille d’Ashton compte sur notre collectivité pour aider à lui rendre justice.»

Cet été, le SPO a publié une vidéo de la scène du 26 juin 2017, et demandé au public d’identifier les personnes qui y apparaissent.

Les policiers croient qu’une dispute a éclaté à l’intérieur du bar et s’est poursuivie dans la rue. Le tireur et ses complices se sont enfuis à pied en traversant le stationnement d’un motel situé de l’autre côté de la rue Rideau.

Toute personne possédant de l’information quant à l’identité des témoins recherchés, soit les trois femmes ou les sept hommes, est priée de communiquer avec l’Unité des homicides de la police d’Ottawa en faisant le 613-236-1222, poste 5493.

«Ashton n’avait que 25 ans et il a laissé derrière lui une enfant qu’il ne pourra jamais connaître, a dit cet été la mère de la victime, Donna Dickson. Si vous étiez au bar Mingle Room le 26 juin 2017, ou que vous détenez des renseignements, nous vous prions de communiquer avec la police d’Ottawa. On a besoin de votre aide.»