Les faits se sont produits au Nordik Spa-Nature de Chelsea.

Un religieux coupable d'agression sexuelle et de voies de fait au Nordik

Un haut dirigeant de l’Église catholique maronite au Canada est déclaré coupable de voies de fait et d’agression sexuelle sur des clientes du Nordik Spa-Nature de Chelsea.

Le père Jean El-Dadhouh, 46 ans, n’a pas convaincu le juge de la Cour du Québec, Richard Laflamme.

Le 23 août dernier, le magistrat a prononcé des verdicts de culpabilité sur deux chefs de voies de fait et d’un troisième d’agression sexuelle.

Il a été acquitté sur un quatrième chef d’agression sexuelle.

En tout, quatre clientes de tous âges se sont plaintes à la police de la MRC des Collines.

Tel que rapporté par Le Droit en 2017, le religieux fréquentait le spa bien connu en Outaouais, et engageait la conversation avec des femmes, dans le but de les masser.

Mains baladeuses

Selon la Couronne, les mains se sont parfois faites baladeuses, jusqu’aux attouchements sexuels sur des parties intimes, en 2016.

Selon le tribunal, la version du père El-Dadhouh était parfois « cousue de fil blanc ».

Bien qu’il ait agi en public, il semble avoir parfois insisté auprès de jeunes femmes pour les masser, provoquant de l’inconfort ou le rejet total.

Ces femmes, seules ou entre amies, ont expliqué au juge que les massages aux épaules prenaient enfin la forme d’une prise plus ferme. L’une d’elles s’est senti « accotée » sur un bord de piscine chauffée, sentant le bassin de l’homme s’appuyer sur le sien.

Une autre femme a dû dire fermement « Goodbye » à l’homme qui insistait pour mener une séance impromptue de réflexologie ou de massage, dans une piscine d’eau salée où la lumière était tamisée.

Un des cas allégués visant Jean El-Dadhouh s’est produit le 11 février 2016, et les trois autres, le 8 avril, jour où il aurait passé plus de dix heures au Nordik Spa-Nature.

Le juge n’a pas cru la grande partie de la défense du client aux mains insistantes. Selon le tribunal, le fait que M. El-Dadhouh, Libanais d’origine, disait être un kinésiologue venant de Rome pour soigner un athlète en sol canadien mine sa crédibilité.

Selon le juge Laflamme, il aurait transformé la réalité et l’attitude des femmes, alors que celles-ci étaient récalcitrantes à son égard.

Alors que certaines ont bien voulu recevoir un massage du client, ces dernières ont ajouté que les attouchements sont devenus très malaisants après un certain moment.

Le père Dadhouh a accompagné les militaires en exercice au sein des forces de l’OTAN en Allemagne, en 2010-2011.

Selon un article élogieux qui lui a été consacré par le quotidien libanais L’Orient-Le Jour, en octobre 2015, le religieux, membre de la diaspora libanaise, a reçu la médaille du Jubilée de diamant de la Reine Elizabeth II, et accompagné les dirigeants canadiens à Dieppe, en 2012, lors des commémorations du débarquement des troupes alliées en France pendant la Seconde Guerre mondiale.