Michael Thériault et son frère Christian arrivent au palais de justice de Durham.

Un policier torontois se défend d'avoir frappé un Noir

Un policier de Toronto a soutenu mardi qu’il avait agi en état de légitime défense en frappant à plusieurs reprises un jeune homme noir au visage et au corps, il y a trois ans.

L’agent Michael Thériault, qui n’était pas de service ce soir-là, a reconnu qu’il avait causé une grave blessure à l’oeil de la victime – Dafonte Miller a même perdu l’usage d’un oeil. Mais le policier a plaidé qu’il essayait alors de désarmer le jeune homme surpris à tenter, avec un ami, de voler du matériel dans le camion de ses parents, au début de la nuit du 28 décembre 2016. L’accusé soutient que c’est M. Miller qui l’a agressé, lui et son frère Christian.

Michael Thériault, âgé de 27 ans, a déclaré qu’il ne savait pas combien de fois il avait frappé M. Miller, mais il se souvient qu’il l’a frappé aussi fort que possible là où il le pouvait, dans les circonstances.

Les frères Thériault sont conjointement accusés de voies de fait graves, mais aussi d’entrave à la justice, pour le récit des événements qu’ils ont donné ensuite aux enquêteurs.

Le procès des deux hommes, en Cour supérieure à Oshawa, doit se poursuivre l’an prochain.