Le directeur par intérim, Yves Charette, est entré en poste ce lundi, pour une période de six mois.

Un policier imprudent au volant

Un policier qui menait une opération radar est blâmé par la déontologie pour avoir causé un accident le 14 décembre 2012, sur la route 105, à Chelsea.
Frédéric St-Louis, aujourd'hui policier à Gatineau, travaillait à l'époque à la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l'Outaouais.
Vers 21 h 45, le policier a observé un véhicule filer en direction nord à 116 km/h, dans une zone de construction, où la vitesse permise est de 70 km/h.
Stationné du côté sud, le policier a décidé de faire un virage en « U » pour se lancer à la poursuite de la voiture.
Dans une décision rendue le 20 septembre dernier, le comité de déontologie policière lui reproche de ne pas avoir allumé ses gyrophares en effectuant la manoeuvre. Cela a entraîné un accident avec une conductrice qui circulait aussi en direction nord.
Le policier St-Louis a expliqué au comité qu'il n'avait pas allumé ses gyrophares afin de ne pas alerter trop rapidement le conducteur en excès de vitesse.
Les gyrophares éteints auraient confondu la conductrice impliquée dans l'incident.
Le policier a percuté l'arrière de la camionnette de la dame. Il a été contraint d'abandonner sa poursuite.
L'impact s'est produit à basse vitesse, précise le jugement du comité de déontologie.
Si la conductrice « avait pu comprendre les intentions du [policier], elle aurait eu assez de temps pour faire un arrêt complet ».
L'agent a signé un « avis de correction » rédigé par un supérieur de la police de la MRC des Collines, une semaine plus tard.
« Selon l'analyse du dossier, vous auriez dû actionner vos gyrophares avant de faire la manoeuvre de demi-tour, tel qu'énoncé dans la directive "Utilisation des gyrophares et de la sirène". [...] De plus, vous auriez dû vous assurer que l'autre voiture ne soit plus à proximité. »