Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le policier avait été rencontré par ses supérieurs afin qu’il cesse ses agissements.
Le policier avait été rencontré par ses supérieurs afin qu’il cesse ses agissements.

Un policier de Gatineau accusé de harcèlement

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a confirmé vendredi trois chefs d’accusation contre un policier de Gatineau.

L’identité de l’homme ne peut être divulguée en raison d’une ordonnance de non-publication visant à protéger la victime.

De son côté, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) confirme que le policier est accusé de harcèlement criminel, de communications harcelantes et d’entrave à la justice.

15 ans d’ancienneté

Le policier compte plus de 15 ans d’ancienneté. Il avait été rencontré une première fois par ses supérieurs afin qu’il cesse ses agissements.

En octobre dernier, le SPVG a précisé que les agissements du policier n’avaient pas cessé. La Division des normes professionnelles et des affaires internes (DNPAI) a procédé à l’arrestation de l’individu.