Un homme d’Ottawa devra répondre à plusieurs chefs d’accusation en lien avec une série de vols qualifiés survenus mercredi soir dans la capitale fédérale.
Un homme d’Ottawa devra répondre à plusieurs chefs d’accusation en lien avec une série de vols qualifiés survenus mercredi soir dans la capitale fédérale.

Un Ottavien inculpé à la suite d’une série de vols qualifiés

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Un homme d’Ottawa devra répondre à plusieurs chefs d’accusation en lien avec une série de vols qualifiés survenus mardi soir dans la capitale fédérale.

Des agents du Service de police d’Ottawa (SPO) sont intervenus mardi soir sur les lieux de trois vols à main armée survenus au centre-ville.

Un premier vol est survenu vers 19 h 45. Un homme au visage couvert d’un bandana s’est présenté dans un commerce du chemin Montréal. Armé d’un couteau, l’homme a menacé un employé en lui demandant le contenu du tiroir-caisse. L’employé ne parvenant pas à accéder à l’argent, le suspect est finalement reparti bredouille.

L’Ottavien a tenté sa chance à nouveau quelques minutes plus tard vers 19 h 55 dans un commerce de la rue Selkirk. Lorsqu’un des employés du commerce a composé le 9-1-1, le suspect a pris la fuite sans son butin.

Un troisième braquage est survenu cette fois-ci vers 23 h 35 dans un commerce de la rue Rideau. Le suspect s’est sauvé avec un montant d’argent non déterminé. Personne n’a été blessé au cours des trois vols qualifiés.

Quelques heures plus tard, vers 1 h 30 dans la nuit de mardi à mercredi, un agent du SPO a aperçu un homme dont la tenue vestimentaire correspondait au signalement donné à la suite des trois vols à main armée.

L’agent en question s’est arrêté pour s’entretenir avec l’homme. Ce dernier a laissé tomber son sac avant de prendre la fuite. Il a été appréhendé par un autre agent quelques rues plus loin.

Jeremy Young, 34 ans, devra répondre à des accusations de port d’arme en vue de commettre une infraction, de dissimulation d’identité, de vol qualifié et de manquement aux conditions de la probation.

Il a comparu au palais de justice d’Ottawa mercredi.