L'accident mortel est survenu très tard dimanche soir à Val-des-Monts.

Un motoneigiste perd la vie à Val-des-Monts 

La série noire des décès de motoneigistes au Québec s’est poursuivie dimanche soir avec la mort d’un homme de Val-des-Monts.

La victime de 44 ans, Christopher Whyte, est originaire du secteur Perkins. Le pilote aurait perdu le contrôle de l’engin dans une courbe au bas d’une pente du chemin du Vison, au sud du lac McArthur.

On ignorait toujours, lundi, ce qui aurait provoqué cette perte de contrôle. Les enquêteurs de la police de la MRC des Collines attendaient les résultats d’expertises mécaniques et les analyses sanguines de la victime.

M. White a perdu le contrôle de la motoneige prêtée par un ami. La victime faisait partie d’un groupe de quatre pilotes qui se rendait dans le secteur de Saint-Pierre.

«On peut confirmer que l’incident s’est produit dans un secteur ‘hors piste’, soit un endroit qui n’est pas balisé pour la promenade en motoneige», a déclaré le sergent Martin Fournel, de la police de la MRC des Collines.

Le groupe aurait voulu relier ces deux secteurs de la MRC des Collines malgré l’absence de sentiers propices à la promenade en motoneige.

D’ailleurs, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) rappelle que la majorité des accidents mortels survit dans de telles circonstances. «Si tous les motoneigistes restaient dans les balises, ça améliorerait le bilan, c’est certain», a rappelé sa directrice des opérations, Marilou Perreault.

La Fédération se croise les doigts pour que le bilan cesse de s’alourdir, alors que le mois de février est le plus important pour les amateurs.

Christopher Whyte suivait ses trois comparses lorsqu’il a perdu le contrôle dans une courbe. La motoneige, qui serait d’un modèle puissant, s’est retrouvée à l’envers entre le chemin du Vison et le boisé attenant.

«Le groupe s’est rendu compte que leur ami ne les suivait plus. Les trois motoneigistes ont rebroussé chemin pour y découvrir la victime inanimée, a précisé le sergent Fournel. Les manoeuvres de réanimation n’ont pas permis de sauver l’individu, et son décès a été constaté à l’Hôpital de Wakefield vers 23h30.»

Hiver noir

La FCMQ déplore une vingtaine de décès par année. La saison 2019-2020 pourrait cependant être marquée par des statistiques plus dramatiques. 

La tragédie qui a fait six morts à Saint-Henri-de-Taillon, au Lac-Saint-Jean, aura un impact important sur le bilan de fin de saison québécois.

Le 21 décembre, la Gatinoise Vicky Léveillée, 20 ans, est décédée dans un accident de motoneige sur le lac Noir, à Lac-Sainte-Marie. La victime aurait percuté une souche d’arbre près de la berge.

Par ailleurs, la dernière fin de semaine a été dramatique ailleurs au Québec, avec le décès de deux autres personnes.

Un Français est mort samedi dans un accident survenu sur un sentier situé près de Manawan, dans Lanaudière.

Un troisième motoneigiste est décédé  à la suite d’une sortie de piste à Tourville en Chaudière-Appalaches, samedi matin.