Le motocycliste est entré en collision avec une voiture qui tentait un virage vers la gauche.

Un motocycliste se blesse en voulant fuir les policiers

Trois-Rivières — Une autre poursuite policière a mal tourné lundi après-midi, à Trois-Rivières. Un motocycliste qui était possiblement en infraction en vertu du code de la sécurité routière et qui tentait d’échapper à un patrouilleur serait entré en collision avec une autre voiture. Le motocycliste a subi de sérieuses blessures, mais sa vie ne serait pas en danger.

Selon les premières constatations, un patrouilleur de la Sécurité publique de Trois-Rivières qui effectuait une opération de surveillance à bord d’une voiture banalisée se serait arrêté à une intersection derrière un motocycliste. En voyant le patrouilleur derrière lui, le motocycliste aurait accéléré rapidement. Le policier a alors constaté une conduite téméraire et a actionné ses gyrophares.

Quelques instants plus tard, le motocycliste est entré en collision avec une voiture qui arrivait en sens inverse et qui effectuait un virage légal vers la gauche, à l’intersection de la rue Saint-Paul. Le motocycliste a été éjecté et aurait subi plusieurs fractures. Il a été conduit à l’hôpital, mais sa vie ne serait pas en danger.

L’automobiliste, quant à lui, a également été transporté pour traiter un choc nerveux. Un large périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur, forçant les automobilistes à emprunter des détours.

Étant donné les circonstances entourant l’accident, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a annoncé, en milieu d’après-midi, qu’il reprenait l’enquête, étant donné qu’un corps policier est impliqué dans cette poursuite. Le BEI devra notamment enquêter sur l’intervention policière qui a précédé l’accident.
Pas moins de huit enquêteurs ont été dépêchés sur les lieux et sont arrivés vers 18h lundi soir afin d’amorcer le travail.

Le motocycliste, quant à lui, pourrait également faire face à la justice. La Sûreté du Québec a notamment été mandatée dans ce dossier pour enquêter de ce côté, à la demande du BEI. Un technicien en identité judiciaire ainsi qu’un expert en reconstitution de collision travailleront aussi sur cette affaire.

Il s’agit du second dossier pris en charge par le BEI sur le territoire de Trois-Rivières en moins de deux semaines. On se souviendra que le 19 juillet dernier, Amosi Niyonkuru aurait tenté de fuir un patrouilleur qui venait de détecter une plaque d’immatriculation impayée. La voiture du suspect de 21 ans a violemment heurté celle de Jeannot Beaupré, 63 ans, au bas de la côte Plouffe. L’homme est mort sur le coup.

Niyonkuru fait maintenant face à la justice pour conduite dangereuse causant la mort et fuite d’un agent de la paix causant la mort. Cette dernière accusation pourrait lui valoir une peine de prison à perpétuité. Il a été remis en liberté sous de sévères conditions le temps des procédures, et doit revenir devant la cour le 5 octobre prochain.

Le BEI enquête également sur cette poursuite policière. Pas moins d’une douzaine d’enquêteurs ont été affectés à cette tâche le jour de l’accident.