L'avion, qui devait se rendre à Cuba, a été escorté par des chasseurs américains jusqu'à son retour à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Un Lavallois accusé d'avoir perturbé un vol Montréal-Cuba

(Montréal) Un Québécois fait face à plusieurs accusations après avoir présumément contraint, par son comportement, un vol du transporteur Sunwing Airlines à rebrousser chemin, jeudi soir.
L'avion, qui devait se rendre à Cuba, a été escorté par des chasseurs américains jusqu'à son retour à l'aéroport Montréal-Trudeau.
Vendredi après-midi, Charalabos Nassios a été accusé par visioconférence, au palais de justice de Montréal, pour voies de fait, profération de menaces et pour avoir commis à l'encontre d'une personne un acte de violence susceptible de porter atteinte à la sécurité d'un aéronef.
La Couronne s'est opposée à la remise en liberté du Lavallois de 39 ans qui demeurera détenu jusqu'à son audience pour sa libération sous caution qui aura lieu lundi.
Rachel Goldrick, une porte-parole de la compagnie aérienne, a déclaré que le vol WG604 avait décollé en direction de Cayo Coco, mais a rebroussé chemin après qu'un passager eut proféré des menaces.
Le porte-parole du NORAD, le lieutenant Joe Nawrocki, a indiqué que deux chasseurs F-15 de l'armée de l'air des États-Unis ont été dépêchés de la base aérienne de la Garde nationale de Barnes au Massachusetts et ont intercepté l'avion près d'Albany dans l'État de New York.
Des CF-18 canadiens auraient également décollé d'urgence, mais ils n'ont finalement pas participé à l'opération.