Une dispute judiciaire concernant l'assurance-vie permet d'apprendre des détails troublants sur la façon dont l'ancien soldat canadien Lionel Desmond a abattu sa mère, sa femme et sa fille avant de se suicider.

Un jugement révèle des détails sur les meurtres commis par un ex-militaire

HALIFAX - Une dispute judiciaire concernant l'assurance-vie permet d'apprendre des détails troublants sur la façon dont l'ancien soldat canadien Lionel Desmond a abattu sa mère, sa femme et sa fille avant de se suicider en Nouvelle-Écosse au début de 2017.

Dans un jugement rendu public lundi, un juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse a statué que la prestation d'assurance-vie de M. Desmond devait être versée à la succession de sa défunte mère, car les éléments de preuve recueillis sur le lieu du crime à Upper Big Tracadie suggèrent qu'il est mort avant elle.

Le juge explique que la séquence des décès est importante parce que la police d'assurance-vie désigne une autre personne, Greg MacEachern, comme bénéficiaire éventuel si la mère de M. Desmond, Brenda, devait mourir avant son fils.

Le juge Nick Scaravelli écrit que selon les preuves recueillies, l'ancien soldat a d'abord abattu sa femme Shanna et leur fille Aaliyah, âgée 10 ans.

Il a ensuite atteint sa mère d'une balle dans le dos, avant de se tirer une balle dans la tête.

La preuve permet de conclure que Lionel Desmond est mort sur le coup d'une grave blessure à la tête, alors que sa mère lui a survécu pendant une courte période, souligne le juge Scaravelli.