Un Gatinois fait face à 13 chefs d’accusation pour une histoire de pornographie juvénile.

Un Gatinois accusé de pornographie juvénile

Un Gatinois fait face à 13 chefs d’accusation pour une histoire de pornographie juvénile.

À la mi-avril, l’Unité de l’exploitation des enfants sur Internet (EEI) du Service de police d’Ottawa (SPO) enquêtait sur un homme qui recherchait une mère avec une jeune fille dans le but d’avoir des relations sexuelles avec elle. 

L’enquête a débuté sur un site web principalement utilisé pour partager du contenu illégal, dont de la pornographie mettant en vedette des enfants. 

Un agent de l’Unité EEI du SPO a donc procédé à l’infiltration du site internet en créant un profil d’un enfant de 10 ans. 

L’homme de 36 ans est entré en contact avec le personnage et a demandé des images pornographiques de l’enfant. 

Le suspect a aussi envoyé des photos de ses parties génitales ainsi qu’un vidéo dans lequel il se masturbait. 

Avec l’aide du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), l’Unité EEI du SPO a été en mesure d’identifier l’homme en question. 

Patrick Clement devra comparaître devant les tribunaux jeudi. 

Selon l’Unité EEI du SPO, il pourrait y avoir des enfants victimes dans les régions d’Ottawa, de Gatineau et du Grand Toronto.