Un Jeannois serait retenu au Burkina Faso. Il s'agirait de Michel Morin.

Un entrepreneur jeannois retenu au Burkina Faso

Un Jeannois serait retenu au Burkina Faso pour une mésentente commerciale avec une compagnie locale et le gouvernement burkanibé lui aurait retiré son passeport en attente des procédures judiciaires. Il s’agirait de Michel Morin du Groupe Morin de Dolbeau-Mistassini, selon une source proche du groupe.

Sa sœur Louise Morin serait également coincée avec lui dans le petit pays d’Afrique de l’Ouest. Rejoints par téléphone, des proches de Michel Morin n’ont pas voulu commenter la situation et n’ont pas confirmé qu’il s’agissait bel et bien de lui. En voyage d’affaires au Burkina Faso, Michel Morin aurait eu un différend avec une compagnie avec laquelle il faisait des affaires. On ne sait pas quelle serait la nature du litige, mais les autorités du Burkina Faso auraient confisqué les passeports de M et Mme Morin pour éviter que les deux individus quittent le pays.

À la suite d’une demande d’information du Quotidien, le gouvernement du Canada a confirmé qu’un homme était actuellement coincé dans le système judiciaire burkinabé, mais n’a pas voulu l’identifier par souci de protection des renseignements personnels.

« Affaires mondiales Canada est au courant qu’un citoyen canadien fait l’objet de procédures judiciaires au Burkina Faso. Des services consulaires sont fournis à l’individu. En raison des dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels, aucun autre renseignement ne peut être divulgué. »

Michel et Louise Morin sont les enfants du créateur du Groupe Morin et ex-maire de Sainte-Jeanne-d’Arc au Lac-Saint-Jean, Gaston Morin. Le groupe multidisciplinaire œuvre dans les secteurs de l’agriculture et de la production laitière, la construction, le transport, l’énergie et l’hydroélectricité.