Le nouveau Comité de prévention de la criminalité en Outaouais (CPCO) a été présenté mercredi.

Un «catalyseur» pour prévenir la criminalité en Outaouais

Ils travaillent tous dans le même milieu, mais ne se parlent que trop rarement. Des professionnels des services communautaires et policiers se réuniront donc une fois par mois, en Outaouais, afin de partager leurs astuces pour prévenir la criminalité dans la région.

Le nouveau Comité de prévention de la criminalité en Outaouais (CPCO) a été présenté mercredi.

Il réunit autant des représentants des forces de l’ordre que des professeurs de criminologie, des membres du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels, qu’une procureure de la Couronne de la région. Le chef de la police de Gatineau, Mario Harel, explique que ce comité agira en « catalyseur » d’informations entre les différents secteurs de l’Outaouais.

Le CPCO a profité de l’occasion pour lancer son concours « Les réseaux sociaux : l’expert, ce n’est ni ton père ni ta mère !». Les participants de 11 à 16 ans devront réaliser une capsule vidéo ou deux « mèmes » ayant pour thème la sécurité sur les médias sociaux. Le CPCO s’est doté d’une page Facebook.