Un bébé de sept mois a été retrouvé assis directement sur le plancher arrière d'un véhicule ayant été intercepté mardi matin par le SPVG.

Un bébé assis par terre dans une voiture

Un bébé de sept mois a été retrouvé assis directement sur le plancher arrière d'un véhicule ayant été intercepté mardi matin par le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).
Les agents du SPVG ne s'attendaient certainement pas à cela en effectuant une opération contre la distraction au volant et le non-respect des voies de covoiturage sur le chemin d'Aylmer.
« Vers 7 h 45, des policiers ont intercepté un véhicule pour effectuer une vérification et ont eu la surprise de trouver un enfant d'à peine sept mois assis directement sur le plancher arrière du véhicule, et ce, malgré la présence d'un siège de bébé adapté sur la banquette », a indiqué le SPVG.
Le bébé a été attaché de manière sécuritaire dans son siège, tandis que l'automobiliste a reçu un constat assorti d'une amende de 127 $ et de trois points d'inaptitude « pour avoir conduit un véhicule routier dans lequel a pris place un passager de moins de 16 ans dont la taille est inférieure à 63 cm en position assise, qui n'était pas installé correctement dans un ensemble de retenue ».
Le site Internet Portail enfance de l'Université de Montréal souligne que ce n'est que vers l'âge de huit mois qu'un bébé « se tient assis sans appui durant 1 à 2 minutes ».
Les sièges d'auto pour bébé, qui sont orientés vers l'arrière et utilisés jusqu'à ce que l'enfant pèse au moins 22 livres (selon les recommandations du fabricant), permettent une inclinaison du bébé à 45 degrés. Cela permet que la tête d'un bébé « soit soutenue, ce qui facilite sa respiration », note Transports Canada en précisant qu'« un harnais bien ajusté assurera la sécurité de votre bébé en cas d'arrêt soudain ou de collision ». Les sièges orientés vers l'avant et les sièges d'appoint doivent ensuite être utilisés « tant et aussi longtemps que le poids et la taille » des enfants correspondent aux limites prévues par le fabricant, ajoute Transports Canada sur son site Internet.
Le SPVG rappelle à la population que les sièges d'auto pour enfants, « lorsqu'ils sont bien utilisés », peuvent diminuer de 70 % les risques de blessures graves et de décès en cas de collision. Il est d'ailleurs possible de faire vérifier si un siège pour enfant est correctement installé en se présentant au poste de police du secteur Hull (777, boulevard de la Carrière) entre 13 h et 13 h 30, les jours de semaine. Divers partenaires du CAA-Québec offrent aussi un tel service.