Le ministère de la Famille enquête sur une garderie en milieu familial de Gatineau, après qu’un enfant de moins de deux ans eut été retrouvé seul en pleine rue, la semaine dernière.
Le ministère de la Famille enquête sur une garderie en milieu familial de Gatineau, après qu’un enfant de moins de deux ans eut été retrouvé seul en pleine rue, la semaine dernière.

Un bambin errant hors de son service de garde

Le ministère de la Famille enquête sur une garderie en milieu familial de Gatineau, après qu’un enfant de moins de deux ans eut été retrouvé seul en pleine rue, la semaine dernière.

Une résidente du Plateau, Annie*, faisait une marche de santé mercredi matin. Elle a vu un enfant seul au milieu de la rue de l’Atmosphère, une artère relativement achalandée du secteur. «Je le voyais au loin, mais c’était assez bizarre, car il n’y avait aucun adulte à proximité. Je l’ai approché, mais il s’éloignait de moi», dit-elle.

L’enfant était bel et bien seul.

«Je lui ai demandé, du mieux que je pouvais, où étaient ses parents, mais il ne répondait pas. Il avait le regard vide.»


« On m’a dit que l’enfant a pu franchir une clôture extérieure mal installée. J’ai l’impression que personne, à cette adresse, n’avait entamé des recherches pour le trouver. »
Annie*

À la recherche du foyer de l’enfant, elle a aperçu un autre jeune par la fenêtre d’une résidence. «J’ai cogné à cette résidence, mais l’homme qui a répondu m’a dit que ce n’était pas son enfant.»

Les deux adultes, inquiets, ont finalement approché une garderie en milieu familial située sur la même rue. Il s’agissait bien de la garderie du jeune enfant. Ce dernier a enfin été confié à la responsable des lieux.

«On m’a dit que l’enfant a pu franchir une clôture extérieure mal installée, dit Annie, préoccupée. J’ai l’impression que personne, à cette adresse, n’avait entamé des recherches pour le trouver.»

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) confirme avoir reçu un signalement à cet effet. «La responsable de la garderie a été rencontrée, un rapport a été rédigé et un suivi sera effectué auprès du ministère (de la Famille)», a déclaré la porte-parole du SPVG, Andrée East

La direction du bureau coordonnateur du Centre de la petite enfance (CPE) des Premiers pas n’a pas rendu nos appels ni répondu à nos demandes d’entrevue par courriel, vendredi et lundi.

Un porte-parole du ministère de la Famille confirme qu’une plainte a été enregistrée par le Centre des services à la clientèle et des plaintes. «Elle a été transmise au bureau coordonnateur des services de garde en milieu familial du territoire concerné, pour un suivi approprié», a mentionné Bryan St-Louis, responsable des relations de presse du ministère.

«La direction du bureau coordonnateur procède actuellement à des vérifications et communiquera avec le ministère de la Famille pour l’informer des suites, précise M. St-Louis. Puisque la santé et la sécurité des enfants demeurent la priorité du ministère, les suites appropriées seront données au dossier.»

*Annie a demandé que son nom soit confidentiel