Une collision frontale a coûté la vie à un homme de 34 ans sur l’autoroute 50, vendredi matin.

Un autre mort sur la 50

Un résident de L’Ange-Gardien a perdu la vie sur l’autoroute 50, près du chemin Lépine, à Gatineau, à quelques mètres d’une affiche démontrant que l’autoroute 50 est une artère hybride « deux voies, quatre voies », sur laquelle les voitures se croisent à plus de 100 km/h.

Pour ajouter à la triste ironie, le premier ministre Philippe Couillard était de retour dans la région, quatre ans après sa précédente campagne électorale pendant laquelle un autre automobiliste avait perdu la vie, sur le même tronçon.

Lors de la campagne électorale de 2014, M. Couillard avait été interpellé sur ce même sujet, lors de sa visite en Outaouais.

Un accident mortel s’était produit au même endroit, à la hauteur du chemin Lépine, le 31 mars 2014.

Dans la même semaine, il avait ouvert la porte à un élargissement à quatre voies de l’autoroute 50 sur toute sa longueur.

La campagne de 2018 se déroule sous le même nuage gris.

De passage à Gatineau, vendredi, M. Couillard a repris le même engagement, sous l’égide de la sécurité routière.

Le premier ministre n’a pas donné d’échéancier final à l’élargissement à quatre voies, sur toute la longueur de la 50, jusqu’à Mirabel.

« On parle de quelques années, clairement, a réagi le premier ministre. L’erreur des dernières années, dans les grands projets au Québec, a été de prendre des engagements de ce type-là sans connaître véritablement les détails et ce qu’on doit dire. Moi, je préfère le dire avec des chiffres bien assurés. Ce que je dois dire à la population de l’Outaouais, est que l’engagement de terminer toute la 50, élargie, est indéfectible, incontournable. Et que l’argent est là. L’argent nécessaire est au rendez-vous. Il y a dix milliards dans le budget d’infrastructures du Québec. Amplement ce qu’il faut pour compléter la 50, et elle sera complétée. »

Le député sortant Alexandre Iracà, qui se représente dans la circonscription où le drame s’est produit, rappelle que ce secteur sera élargi sous peu.

« Du chemin Lépine vers Thurso, la construction débute en 2019. On est en appel d’offres pour les plans et devis. Puis, pour Mirabel-Lachute, il y aura élargissement sur 24 km. »

Bien que Québec solidaire privilégie le développement du transport collectif à la construction routière, la candidate du parti dans Papineau, Mélanie Pilon-Gauvin, a précisé que la formation politique ne s’oppose pas à l’élargissement de l’autoroute 50, des raisons de sécurité.

« C’est clair que Québec solidaire favorise la réduction de l’affluence automobile sur les autoroutes parce que c’est nocif pour l’environnement, mais pour la 50 c’est vraiment une question de sécurité. D’ailleurs, en 2017, Québec solidaire avait appuyé une motion à l’Assemblée nationale concernant l’élargissement de la 50 pour des raisons de sécurité », a expliqué Mme Pilon-Gauvin.

Violente collision

La violente collision frontale de vendredi a coûté la vie à un homme de 34 ans.

L’accident, survenu peu après 7 h, a forcé la fermeture complète de l’autoroute dans les deux directions. Les experts en reconstitution d’accidents de la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur les lieux.

L’enquête se poursuit, mais on sait déjà qu’un automobiliste a dévié de sa voie pour aller percuter de plein fouet l’autre conducteur qui circulait en sens inverse.

Le résident de L’Ange-Gardien a succombé à ses blessures à l’hôpital

« Son identité ne sera pas divulguée aujourd’hui (vendredi) », a mentionné la sergente Éloïse Cossette, de la Sûreté du Québec. 

Le conducteur ayant dévié de sa voie, blessé sérieusement, est âgé de 29 ans. On ne craint pas pour sa vie.

L’alcool et la drogue ne seraient pas en cause.

Les deux conducteurs étaient seuls dans leurs véhicules.

L’accident implique une camionnette et un VUS. La camionnette s’est retrouvée dans le fossé, alors que le VUS, qui se dirigeait vers l’est, s’est immobilisé sur l’autoroute à deux voies.

Un détour par la route 315, à travers le secteur Buckingham, a été érigé en matinée. L’autoroute a été rouverte à la circulation à 13 h 30.

« Restez à l’affût »

Alexandre Iracà a dit aux journalistes de « rester à l’affût », en évoquant une annonce électorale à venir, concernant la 50.

« Je travaille sur la troisième phase (d’élargissement). Restez à l’affût. J’ai un engagement à venir pendant la campagne électorale. » M. Iracà n’a pas voulu devancer sa prise d’engagement, malgré l’agenda chamboulé de la journée.

Après la phase d’élargissement Lépine-Thurso, il restera environ 75 km à réaménager pour que la 50 soit à quatre voies entre Gatineau et Mirabel, selon le candidat libéral.

Avec Justine Mercier, Le Droit