Un autobus d'OC Transpo s'enflamme

L'autobus d'OC Transpo qui a été la proie des flammes mardi matin ne semblait pas rouler « comme à l'habitude », a constaté le chauffeur peu de temps avant que l'incendie se déclare.
« Le chauffeur sentait que quelque chose n'allait pas avec l'autobus et il a fait la bonne chose en appelant le centre de contrôle et en immobilisant le véhicule sur le côté de la route », explique Troy Charter, directeur des opérations d'OC Transpo.
L'incident est survenu peu avant 7 h sur le chemin Piperville, à proximité des chemins Anderson et Farmers.
Après avoir contacté le centre de contrôle, le chauffeur a inspecté le véhicule, mais n'a rien vu d'anormal. Lorsqu'il est remonté à bord de l'autobus, les passagers ont entendu un bruit d'explosion. 
Les quelque 70 passagers qui se trouvaient à bord de l'autobus à deux étages de la ligne 222 ont tous été évacués à temps et personne n'a été blessé.
OC Transpo mène présentement une enquête afin de déterminer les causes de l'incendie. 
Le transporteur public compte près de 117 autobus à deux étages dans sa flotte, qui valent près d'un million de dollars chacun.
Le véhicule incendié n'en est pas à ses premières difficultés. En 2013, l'autobus numéro 8010 a été impliqué dans un accident de la route en heurtant un poteau d'électricité sur l'avenue Woodroffe.
« L'autobus roule depuis ce temps. Je ne pense pas que les deux incidents soient reliés, soutient M. Charter. Je ne veux pas spéculer. »