Paul Zaidan, âgé de 49 ans, a été arrêté tôt mardi matin à sa résidence de Laval, relativement à l’enlèvement et la séquestration de l’homme d’affaires Nicholas Tsouflidis.

Un ancien franchisé Cora formellement accusé de l’enlèvement du PDG

Paul Zaidan, un ancien franchisé de la chaîne de restaurants Cora, a été formellement accusé, mercredi, d’avoir enlevé et séquestré le PDG de la compagnie.

L’homme de 49 ans fait face à sept accusations, dont enlèvement, séquestration, intimidation et extorsion. Il semblait très détendu lors de sa comparution, au palais de justice de Laval, même si la Couronne s’est opposée à sa remise en liberté. Son enquête sur cautionnement aura lieu vendredi.

S’il est reconnu coupable, il pourrait se voir imposer une peine d’emprisonnement de plusieurs années.

Paul Zaidan, âgé de 49 ans, a été arrêté tôt mardi matin à sa résidence de Laval, relativement à l’enlèvement et la séquestration de l’homme d’affaires Nicholas Tsouflidis. La Sûreté du Québec (SQ) a précisé mardi que l’enquête se poursuivait et que d’autres personnes pourraient être arrêtées dans cette affaire.

Nicholas Tsouflidis, fils benjamin de Cora Mussely Tsouflidou, fondatrice de la chaîne de restaurants de petits-déjeuners Cora, avait été enlevé à la pointe d’une arme à feu chez lui à Mirabel, en fin de soirée, en mars 2017. M. Tsouflidis, qui avait 44 ans à l’époque, a été retrouvé par un passant environ huit heures plus tard dans un fossé à Laval.

La SQ n’a pas encore déterminé de façon certaine le mobile de l’enlèvement, mais avait précédemment suggéré que M. Tsouflidis aurait été enlevé dans le but d’obtenir une rançon, et que le crime organisé n’était pas impliqué.