Tyran de la Beauce: peine de 23 ans maintenue

La Cour d’appel du Québec maintient la sévère peine de 23 ans imposée en novembre 2018 au Tyran de la Beauce, ce père qui a martyrisé ses neuf enfants et sa conjointe pendant près de deux décennies en plus d’agresser sexuellement trois jeunes filles mineures.

Les trois juges de la Cour d’appel ont conclu que le juge René de la Sablonnière de la Cour du Québec avait eu raison d’imposer cette peine, qui n’avait rien de déraisonnable selon eux dans les circonstances. 

Le père tortionnaire, aujourd’hui âgé de 65 ans, a été déclaré coupable de 47 accusations de voies de fait armées, voies de fait avec lésions, séquestration, agression sexuelle, menaces de mort et avoir déchargé une arme à feu. 

La Cour d’appel ne voit aucune erreur dans l’analyse du juge de première instance et souligne que les motifs de la décision sur la peine ont été «rédigés avec soin et rigueur». 

La Cour d’appel entérine aussi la décision du juge de première instance qui imposait au Tyran de purger la moitié de sa peine de 23 ans avant de pouvoir faire une demande de libération conditionnelle.