Trois motoneigistes l'ont échappé belle

La solidarité humaine a permis d'éviter un drame en Haute-Gatineau lundi matin après que des motoneigistes se sont retrouvés à l'eau lorsque la glace du lac sur lequel ils circulaient a cédé sous le poids de leur engin.
Deux hommes de 36 et 40 ans circulaient sur la même motoneige sur le lac Blue Sea, à Messines, mais le sentier n'avait pas encore été balisé, a indiqué la Sûreté du Québec.
Ayant constaté une diminution de l'épaisseur de la glace, les motoneigistes ont tenté de faire demi-tour, mais la glace a cédé sous leur poids. Ils ont trouvé refuge sur une petite île. 
Un homme de 55 ans a tenté de leur porter secours en se rendant près des lieux en motoneige, avec une bouée gonflable. Il s'est toutefois lui aussi retrouvé à l'eau, mais il a été en mesure de rejoindre les deux autres personnes sur l'île. 
Les trois hommes ont ensuite tenté de regagner la rive en marchant tranquillement sur la glace, mais deux d'entre eux se sont à nouveau retrouvés à l'eau. Ils ont réussi à se tenir à la bouée en attendant les secours. La troisième personne, elle, a été en mesure de regagner la terre ferme. 
Sur la rive, l'équipe de sauvetage était accompagnée d'un citoyen qui possédait une combinaison isothermique. Ce dernier s'est dirigé vers les victimes dans une embarcation avec une grosse bouée gonflable. Le sauveteur s'est jeté à l'eau pour leur remettre la bouée. 
Les victimes ont pu être tirées de leur fâcheuse position grâce à une trentaine de personnes qui ont uni leurs efforts en tirant sur la corde attachée à la bouée gonflable, a raconté la sergente Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec
Le motoneigiste de 40 ans et l'homme de 55 ans qui a voulu leur porter secours ont été conduits dans un centre hospitalier de la région. On ne craint pas pour leur vie. L'homme de 36 ans n'a pas été blessé.
«On rappelle aux motoneigistes de redoubler de prudence lors de leurs sorties. L'état de la glace à certains endroits peut représenter un risque important. En tout temps, ils doivent éviter les plans d'eau et circuler dans les sentiers balisés tout en respectant la signalisation et les lois en vigueur», a souligné la sergente Bilodeau.