Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les stratagèmes utilisés par les fraudeurs présentent des similitudes dans les dossiers soumis à la police.
Les stratagèmes utilisés par les fraudeurs présentent des similitudes dans les dossiers soumis à la police.

Travaux de rénovation: attention aux fraudeurs, prévient la police

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Des «individus mal intentionnés» profitent de la saison des petits et grands travaux de rénovation pour soutirer de l’argent à des propriétaires sans terminer ou même commencer le contrat, prévient la police de Gatineau.

Les autorités ont indiqué mardi avoir reçu quelques plaintes de citoyens ayant retenu les services d’un individu pour effectuer les travaux, mais ceux-ci ne sont pas réalisés ou complétés malgré le versement d’un dépôt.

Stratagèmes

Les stratagèmes utilisés par les fraudeurs présentent des similitudes dans les dossiers soumis à la police.

Par exemple, les victimes repèrent une annonce d’homme à tout faire ou d’entrepreneur général dans les réseaux sociaux ou les sites de petites annonces. Un premier contact est établi, et le suspect se rend chez sa victime afin d’évaluer les travaux à effectuer.

«Il fournit une estimation écrite, en prenant soin d’indiquer la date prévue de début des travaux. Il insiste ensuite pour recevoir un dépôt par chèque, par virement bancaire ou en argent comptant. Le document remis semble authentique et en règle, ce qui met la victime en confiance. La victime verse le dépôt, mais le suspect ne se présente pas sur les lieux à la date prévue de début des travaux ou se présente et commence les travaux, mais ne les termine pas. La victime tente de joindre le suspect afin d'être remboursée, mais il cesse toute communication», a expliqué le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) dans un communiqué.

Vérifier la licence

La police recommande notamment aux gens de vérifier la licence de l’entrepreneur auprès de la Régie du bâtiment du Québec et d’obtenir une soumission de plus d’une personne avant d’arrêter son choix.

«Il est également conseillé de ne pas verser de dépôt avant le début des travaux et d'attendre la fin des travaux avant d'acquitter la totalité des frais», a aussi mentionné le SPVG.