Shakti Ramsurrun

Shakti Ramsurrun témoigne

Shakti Ramsurrun a pris la parole en public pour la première fois, jeudi. Accusé de triple meurtre, le prévenu a raconté son histoire précédant sa rencontre avec la mère de son enfant, et le bonheur qui l'habitait avant d'arriver au Québec.
Né d'une famille pauvre à Belle Mare, dans l'est de l'île Maurice, Shakti Ramsurrun a aidé ses parents à cultiver des oignons, tout en caressant le rêve d'aider sa famille à devenir plus prospère, et avoir de l'eau potable.
Enfant, il aide ses parents dans les champs. Adolescent, il va à l'école et travaille sur des terrains de golf, puis dans des restaurants, alors que l'industrie du tourisme connaît une forte croissante dans ce petit pays, dans les années 90.
Adulte, il trouve un emploi de serveur sur le Explorer of The Seas, un bateau de croisière.
En décembre 2009, des passagers, la famille d'Anne-Katherine Powers, de Louise Leboeuf et de Claude Lévesque font sa rencontre.
Louise insiste pour que Shakti accompagne Anne-Katherine visiter une petite île des Antilles sur laquelle le bateau vient de se mettre à quai. C'est à l'encontre des règlements, mais l'employé cède à la demande insistante de Mme Leboeuf.
Les deux jeunes vont sur la plage, et regardent les étoiles. Ils tombent en amour. Le séjour terminé, les deux ont une relation à distance, et s'appellent presque tous les jours.
La famille de celle qui allait devenir sa conjointe organise une deuxième croisière, et Shakti démissionne pour revenir avec Anne-Katherine à l'île Maurice. Louise Leboeuf a convaincu l'accusé qu'il pourrait avoir un emploi plus payant au Québec.
Lors de son témoignage, jeudi, la défense a déposé une photo des fiançailles du couple, qui vivait alors des jours heureux, à l'île Maurice.
La jeune femme est tombée enceinte, et le couple et revenu à Gatineau, sous la supervision de Louise Leboeuf.