Un organisme d’action bénévole qui fournit de l’aide aux anciens combattants canadiens en crise ou qui sont sans abri a refusé l’argent d’une activité tenue en fin de semaine en Saskatchewan car il reproche à certains de ses organisateurs d’avoir des liens avec des groupes faisant la promotion de la haine.

Saskatchewan: un groupe d’aide aux anciens combattants sans abri refuse une aide

ESTEVAN - Un organisme d’action bénévole qui fournit de l’aide aux anciens combattants canadiens en crise ou qui sont sans abri a refusé l’argent d’une activité tenue en fin de semaine en Saskatchewan car il reproche à certains de ses organisateurs d’avoir des liens avec des groupes faisant la promotion de la haine.

Le cofondateur de l’organisme VETS Canada, Jim Lowther, explique qu’il avait accepté que l’organisation appelée Canada’s Patriot Party annonce qu’elle recueillerait des fonds pour son organisme d’action bénévole apolitique.

Cependant, quelques jours avant la tenue de l’activité de samedi soir à Estevan, une localité rurale du sud-est-de la Saskatchewan, VETS Canada a appris les liens jugés inappropriés de certains des organisateurs.

Jim Lowther a donc informé le Canada’s Patriot Party que son organisme ne voulait plus être lié à l’activité et qu’il renonçait du même coup aux sommes d’argent qui lui auraient été versées.

M. Lowther signale que son numéro de téléphone a alors été publié sur les réseaux sociaux par les organisateurs et qu’il a été inondé d’appels haineux.

Jim Lowther dit avoir visionné sur le web une vidéo de l’activité de samedi à Estevan. Il raconte y avoir vu des affiches condamnant notamment le premier ministre Justin Trudeau, la globalisation de même que la taxation du carbone, et avoir entendu une personne affirmant dans un discours que le Canada avait perdu sa morale depuis qu’il n’est plus un pays judéo-chrétien.

M. Lowther s’est alors réjoui d’avoir rompu sa collaboration avec cette organisation.

VETS Canada est basé à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.