Au plus gros de la crise, près de 200 000 abonnés en Ontario ont manqué de courant.

Retour à la normale progressif à Ottawa

Les travailleurs ont été à pied d’oeuvre toute la journée lundi jusqu’à tard en soirée afin de rebrancher les résidences qui ont été plongées dans le noir depuis le passage des tornades à Ottawa.

Vers 22h30, quelque 3600 clients d’Hydro One et d’Hydro Ottawa étaient privés d’électricité. Au plus gros de la crise, près de 200 000 abonnés en Ontario ont manqué de courant.

« Nos équipes continuent de travailler pour rétablir le courant dans ces zones fortement endommagées », a écrit Hydro Ottawa sur Twitter lundi matin.

Tous les élèves des deux conseils scolaires francophones retourneront en classe mardi. Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) et le Conseil des écoles publiques des l’Est de l’Ontario (CEPEO) ont été forcés de fermer certains établissements au premier jour de la semaine. Les retards et les absences seront acceptés en raison des circonstances et des repas et des collations seront offerts aux élèves des familles sinistrées.

Les consortiums de transport demeurent en fonction, tout comme les services d’OC Transpo.

Les employés du gouvernement fédéral reprendront aussi la route du travail mardi matin. Le gouvernement du Canada avait demandé à ses employés de ne pas se rendre au bureau lundi et de travailler de la maison.

« Les activités normales du gouvernement reprendront. [...] Puisque certains employés ont été affectés personnellement par cette situation, ils sont priés de communiquer avec leurs gestionnaires pour prendre des arrangements », a annoncé le Secrétariat du Conseil du Trésor.

Bacs pour aliments avariés

La Ville d’Ottawa a mis des bacs spéciaux à la disposition des sinistrés et des citoyens qui ont été privés d’électricité afin d’y jeter leurs aliments avariés. Quinze sites seront ouverts jusqu’en fin de journée mardi. La liste est disponible sur le site Internet de la Ville.

« Veuillez ne déposer aucun autre déchet dans les bacs. En raison des risques de contamination, les aliments placés dans ces bacs seront envoyés aux sites d’enfouissement », soutient l’administration municipale.