Une «partie de corps humain» a été retrouvée la semaine dernière dans une cuve extérieure de l'usine PFR.

Restes humains à l'usine Résolu: le mystère persiste

Le mystère persiste dans cette sordide histoire de restes humains découverts il y a une semaine dans une cuve de l'usine de Produits forestiers Résolu de Gatineau.
Une «partie de corps» se trouve toujours au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal. L'identité de la victime demeure inconnue et on ignore toujours ce qui a pu lui arriver et quand l'incident se serait produit.
La macabre découverte a été faite le matin du 15 janvier dernier par des employés de l'usine de la rue Main.
«On ne sait même pas quel est le sexe de la personne, a affirmé le sergent Jean-Paul Lemay, du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG). Les expertises se poursuivent.»
Le coroner mène aussi une enquête afin qu'aucun détail n'échappe aux autorités, au cas où il s'agirait d'une scène de crime. Le SPVG ne peut confirmer pour l'instant s'il s'agit d'un accident, d'un suicide ou d'un homicide.
Le bassin de l'usine contient des produits chimiques. «On connaît l'effet que l'eau, l'air, la chaleur et les produits chimiques peuvent avoir sur un corps. C'est une situation complexe», explique le sergent Lemay.
Pour l'instant, les autorités ne font aucun lien avec de récentes disparitions.