Le «Purp» ou «Purple» se présente sous la forme d'une poudre granuleuse mauve, qui contient du fentanyl et de l’héroïne.

«Purple», nouvelle drogue dangereuse à Québec

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) met en garde la population contre une drogue dangereuse appelée «Purp» ou «Purple». Cette poudre granuleuse mauve, qui contient du fentanyl et de l’héroïne, a été trouvée pour la première fois sur le territoire de Québec dans les dernières semaines.

Le 2 août, le SPVQ avait lancé une enquête concernant une mort suspecte, un homme de 26 ans avait été retrouvé mort, probablement en raison d’une overdose, dans son appartement de la rue Crémazie Ouest. Sur les lieux, deux sachets de cette drogue mauve avaient été retrouvés près du corps de la victime. Les agents n’avaient jamais vu cette drogue avant ce jour-là. 

La Direction de la santé publique, quant à elle, avait précédemment reçu un signalement concernant cette drogue : une personne a dit en avoir consommé, mais aucune analyse n’a permis de confirmer l’information. 

«Le SPVQ et la Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale tiennent à mentionner que cette drogue dure pourrait causer des surdoses graves voire mortelles, chez les consommateurs. Nous souhaitons informer la population des risques associés à cette substance et prévenir d’autres cas de surdoses», peut-on lire dans un communiqué de presse.

«On ne veut pas être alarmistes, c’est vraiment la première fois qu’on saisit cette substance. On veut prévenir plutôt que guérir», a précisé Étienne Doyon, porte-parole pour le SPVQ. 

L’enquête concernant la mort de l’homme de 26 ans est réalisée avec l’Unité des crimes graves. M. Doyon indique aussi que le SPVQ communique avec d’autres organisations policières afin d’en apprendre plus concernant le trafic de cette nouvelle drogue. 

Un des deux sachets de drogue mauve retrouvée par le SVPQ dans un appartement de la rue Crémazie Ouest, près du corps de la victime d’overdose

Précautions

Le CIUSSS souhaite rappeler certains conseils aux personnes désirant consommer des drogues. 

«Ne pas consommer seul. Ne pas consommer tous en même temps si vous êtes plusieurs. Avoir de la naloxone disponible et savoir l’utiliser lorsqu’une personne présente des signes de surdose.»

La naloxone est un médicament qui peut inverser temporairement les effets d’une overdose d’opiacés.

«Ce sont des substances qui amènent un ralentissement, une dépression. La personne respire de plus en plus lentement. C’est ce qu’on remarque avec les opioïdes en général. Mais avec le fentanyl en particulier, ça prend seulement une petite quantité pour amener des effets dangereux. Ça peut prendre aussi de plus grosses doses d’antidote. La personne est difficile à réveiller, et ça peut mener à différentes complications. Ce ne sont pas des personnes agitées, ce sont des personnes ralenties, qui vont éventuellement perdre connaissance», précise Dre Nathanaëlle Thériault de la santé publique, au sujet des personnes qui pourraient consommer cette drogue mauve. 

L’inquiétude première des services d’urgences reste la disponibilité de cette drogue dans les rues. «Ce qu’on ne sait surtout pas, c’est si cette drogue-là a été achetée à Québec... on n’a pas suffisamment d’éléments pour déterminer la circulation. On a une personne qui dit l’avoir consommée et une personne décédée avec cette substance à côté d’elle. On ne sait jamais ce qu’on consomme quand on consomme des drogues de rue, il faut demeurer prudent», ajoute Dre Thériault. 

Le SPVQ informe qu’il faut appeler le 9-1-1 en cas de surdose, sans attendre. La Loi sur les bons samaritains offre une certaine protection juridique aux personnes qui réclament de l’aide en cas de surdose, même s’ils sont en possession de drogues à l’arrivée des services d’urgence. Il ne faut donc pas avoir peur de demander de l’aide si les choses tournent mal. 

Tout renseignement concernant la possession de cette drogue mauve peut être transmis au service de police en composant le 418-641-AGIR (2447), les informations seront recueillies de manière confidentielle.