Profilage racial: une juge dénonce l'attitude de l'avocat de la Ville de Gatineau

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Tribunal des droits de la personne dénonce que l'avocat représentant la Ville de Gatineau et deux de ses policiers dans un dossier de profilage racial ait adopté une attitude «de suspicion, de condescendance et de dénigrement» rappelant l'époque «où il était permis de questionner les victimes d’agression sexuelle sur 'la longueur de la jupe ' qu’elles portaient.»