Gigi Hadid
Gigi Hadid

Procès Weinstein: sept jurés choisis, la mannequin Gigi Hadid n’en sera pas

Agence France-Presse
NEW YORK — Sept jurés ont été désignés jeudi pour siéger au procès d’Harvey Weinstein, qui doit en compter 12, mais la mannequin Gigi Hadid a elle été écartée.

Quelque 146 personnes, parmi les 860 convoquées lors de la présélection, avaient été rappelées au tribunal de Manhattan pour être soumises à une nouvelle série de questions de la part de l’accusation et de la défense.

En plus de ces 146 jurés potentiels, 63 autres personnes ont été écartées dès leur arrivée au tribunal, dont la mannequin vedette Gigi Hadid.

Arrivée peu avant 9h (heure locale), attendue par une foule de caméras, elle en est repartie discrètement une dizaine de minutes plus tard, selon des policiers.

La défense et l’accusation étaient, selon des médias américains, tombées d’accord pour ne pas garder la vedette des podiums parmi les jurés de ce procès ultra-médiatisé, emblématique du mouvement  #MeToo.

Les avocats, contactés, n’ont pas confirmé ces informations.

Parmi les autres personnes écartées jeudi figuraient plusieurs jeunes femmes, ce qu’a relevé la procureure Joan Illuzzi-Orbon, reprochant à la défense d’exclure systématiquement ce profil.

La défense a contesté cette affirmation, rappelant qu’elle avait aussi écarté six hommes.

«Ce procès n’est pas un référendum sur le mouvement  #MeToo», a expliqué jeudi le juge James Burke aux jurés potentiels. «Ce n’est pas un référendum sur les droits des femmes.»

«Le seul sujet pour vous est de décider si l’accusé a commis ou non certains actes qui constituent un crime», a poursuivi le magistrat, «et si les faits ont été établis.»

Harvey Weinstein, 67 ans, ancien producteur tout-puissant d’Hollywood, a été accusé de harcèlement, d’agressions sexuelles ou de viol par plus de 80 femmes, dont des célébrités comme Ashley Judd, Gwyneth Paltrow ou Léa Seydoux.

Mais il ne sera jugé à New York que pour deux accusations, un viol et une agression sexuelle, la plupart des autres faits reprochés étant prescrits.

La sélection des cinq jurés manquants, ainsi que six suppléants, doit se poursuivre vendredi.

Les plaidoiries d’ouverture doivent se tenir le 22 janvier, et le procès est prévu pour durer jusqu’au 6 mars.