Daniel Montsion (centre) est accusé d'homicide involontaire après une violente altercation à Ottawa en juillet 2016.

Procès de Daniel Montsion: une vidéo décortiquée image par image

Les avocats du policier d’Ottawa accusé d’homicide involontaire d’Abdirahman Abdi Abdi tentent par tous les moyens d’empêcher l’admissibilité en preuve de l’intégralité de la vidéo sur laquelle on voit une partie de l’altercation mortelle, survenue le 24 juillet 2016, devant le 55, rue Hilda.

L’agent Daniel Montsion plaide non coupable sur ce grave chef d’accusation, ainsi que sur ceux de voies de fait graves et d’agression armée.

Lundi, une partie de cette vidéo, tirée d’une caméra de surveillance de l’édifice du 55, Hilda, a été présentée au tribunal.

On y voit un collègue de l’agent Montsion tenter de contrôler physiquement M. Abdi, qui, souffrant de troubles mentaux, s’était désorganisé.

À LIRE AUSSI: Le procès risque de s'étendre

>>> La défense dit avoir reçu une vidéo «trafiquée»

>>> Début du procès pour Daniel Montsion

La suite, où l’on doit voir l’agent Montion asséner un coup de poing, n’est toujours pas admise en preuve par le juge Robert Kelly. Elle ne peut donc pas être publiée pour l’instant.

L’avocat de la défense, Me Solomon Friedman, a découpé « image par image » certaines parties de la vidéo, lundi.

Selon l’avocat, le nombre d’images par seconde de cette vidéo est trop variable, ce qui peut parfois faire croire à une force ou une rapidité d’action trop variable par rapport à la réalité.

Depuis le début du procès, la défense s’attaque à la qualité de la vidéo, jugeant que l’une de ses versions a été « trafiquée », ce qui aurait nui au jugement d’un témoin expert de la Couronne, le pathologiste Christopher Milroy, ayant conclu à un homicide, et non à un accident.

Le procès se poursuit cette semaine.