Quelques dizaines de personnes se sont réunies, mardi, pour rendre hommage à Abdirahman Abdi.

Poursuite de 1,5 M$ contre la police d’Ottawa

Le Service de police d’Ottawa fait désormais face à une poursuite de 1,52 million $, deux ans après la mort du Canado-Somalien, Abdirahman Abdi.

La famille Abdi a décidé de poursuivre le SPO, le chef de police Charles Bordeleau ainsi que les agents Daniel Montsion et David Weir. 

Le 24 juillet 2016, Abdirahman Abdi était au cœur d’une poursuite policière dans le quartier Hintonburg à la suite d’une plainte pour désordre public. 

Âgé de 37 ans, M. Abdi souffrait de maladie mentale et est décédé au lendemain de l’altercation avec les policiers, ce qui a bouleversé la communauté somalienne d’Ottawa. 

Mardi soir, plusieurs dizaines de personnes se sont réunies sous la pluie au parc Somerset Square afin de rendre hommage à Abdirahman Abdi. 

« Beaucoup d’entre nous ont encore de la misère à effacer ces images de notre mémoire, a souligné Ifrah Yussuf, membre de la coalition Justice pour Abdirahman et amie de la famille Abdi. La tragédie n’est pas seulement dans la perte d’un des membres de notre communauté, mais aussi dans la façon dont on lui a enlevé la vie. » 

Les membres de la coalition souhaitent que des événements du genre ne se reproduisent plus dans la capitale nationale. 

« Notre communauté va continuer de se soutenir, de se supporter les uns les autres, de se battre pour obtenir justice peu importe les résultats, mais surtout, de ne jamais laisser ceci arriver à une autre âme », a lancé William Felepchuk, membre de la coalition Justice pour Abdirahman. 

Par ailleurs, la coalition a procédé à l’annonce de la création d’une bourse d’études de 2500 $ en souvenir d'Abdirahman Abdi. 

Cette bourse sera remise annuellement à un étudiant de la communauté noire qui poursuivra des études post secondaires pour lutter contre les injustices sociales.