La police était toujours sur les lieux du drame, lundi en fin d’après-midi. Ses enquêteurs demandent aux membres du public possédant de l’information de les contacter au 819-243-4636.
La police était toujours sur les lieux du drame, lundi en fin d’après-midi. Ses enquêteurs demandent aux membres du public possédant de l’information de les contacter au 819-243-4636.

Possible meurtre-suicide au parc Riviera

La thèse du meurtre suivi d’un suicide semble la plus plausible, deux jours après la découverte de deux corps dans le parc Riviera, à Gatineau.

Un homme de 63 ans et une femme de 55 ans ont été découverts sans vie samedi, vers 10 h 30. 

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont ouvert leur enquête sur le terrain d’une maison mobile située au 103, 2e Avenue Ouest.

L’homme aurait été découvert dans un petit atelier de mécanique situé derrière le 103, 2e avenue Ouest. Le corps de la femme était vraisemblablement à l’intérieur de la maison mobile.

Les pompiers et ambulanciers paramédicaux ont tenté de venir en aide aux deux personnes, mais il était déjà trop tard pour ces dernières. Leur décès a été constaté à l’Hôpital de Gatineau.

« Les enquêteurs se sont rendus sur les lieux de l’événement afin d’analyser la scène de crime, a mentionné lundi l’agente Renée-Anne St-Amant, du SPVG. Le Service d’identité judiciaire était également présent. La scène est toujours protégée en attente de l’autopsie sur les deux corps. »

Aucun suspect n’est recherché dans cette affaire.

Le SPVG n’a pas voulu confirmer qu’il s’agissait bien d’un meurtre suivi d’un suicide. « Tout porte à croire qu’il pourrait s’agir d’un drame familial », a cependant mentionné l’agente St-Amant.

Les autorités n’ont pas dévoilé les identités des deux personnes décédées ni d’autres circonstances entourant ce drame.

Des résidents du secteur ont affirmé lundi que les deux personnes formaient un couple apparemment sans histoire.

Le SPVG était toujours sur les lieux du drame, lundi en fin d’après-midi. Ses enquêteurs demandent aux membres du public possédant de l’information de les contacter au 819-243-4636. 

L’Outaouais est ainsi frappé par un deuxième meurtre suivi d’un suicide en moins de six mois. Le 14 août, une mère a provoqué sa mort et celle de sa fille par asphyxie, dans une maison de Lac-des-Plages.

La propriété située sur le chemin Tour-du-Lac avait été louée sur AirBnB.

La femme de 40 ans, Julie Meunier, et sa fillette de cinq ans, Rose, résidaient à Montréal. Le père de la petite victime n’était pas présent. Le couple était séparé depuis quelques années.

Vous ou vos proches avez besoin d’aide ? N’hésitez pas appeler au 1-866-APPELLE (277-3553), ou encore Tel-Aide Outaouais au 613-741-6433. Du côté d’Ottawa, vous pouvez toujours appeler la ligne de crise en santé mentale d’Ottawa en composant le 613-722-6914.