Un Gatinois devra passer les 24 prochains mois derrière les barreaux après avoir été reconnu coupable d’accusations en lien avec la pornographie juvénile.
Un Gatinois devra passer les 24 prochains mois derrière les barreaux après avoir été reconnu coupable d’accusations en lien avec la pornographie juvénile.

Pornographie juvénile: deux ans de pénitencier pour un récidiviste de Gatineau

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Un Gatinois devra passer les 24 prochains mois derrière les barreaux après avoir été reconnu coupable d’accusations en lien avec la pornographie juvénile.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a procédé à l’arrestation de Nicolas Philion le 10 juin dernier après avoir procédé à l’exécution d’un mandat de perquisition en matière de pornographie juvénile sur la rue Raymond.

L’enquête du SPVG s’est amorcée à la fin mai alors qu’il a reçu un signalement en lien avec du téléchargement de fichiers de pornographie juvénile à partir d’une adresse IP de Gatineau.

Après avoir identifié l’adresse de M. Philion, le SPVG a saisi plusieurs appareils électroniques contenant les fichiers illicites. L’homme de 35 ans a été amené au poste de police avant de comparaître devant la Cour du Québec.

Ce dernier a dû répondre à des accusations de distribution de pornographie juvénile, de possession de pornographie juvénile et d’accès à la pornographie juvénile. Il avait déjà été condamné pour une affaire semblable par le passé.

Le Gatinois a aussi du faire face à une accusation de bris d’ordonnance d’interdiction, lui qui avait pour condition de ne pas utiliser Internet.