Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a déclaré que la mort du sergent Harnett rappelle les dangers courus par les policiers sur une base quotidienne.
Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a déclaré que la mort du sergent Harnett rappelle les dangers courus par les policiers sur une base quotidienne.

Policier tué à Calgary: deux jeunes suspects ont comparu samedi

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
CALGARY — Les deux jeunes gens accusés de meurtre au premier degré à la suite de la mort d’un policier de Calgary ont comparu samedi devant le tribunal.

Les deux accusés, respectivement âgés de 17 et de 19 ans, resteront en détention jusqu’à leur audience sur le cautionnement prévue lundi.

Ils ont été arrêtés vendredi après-midi après s’être rendus aux autorités.

Ils étaient recherchés pour le meurtre au premier degré du sergent Andrew Harnett, 37 ans, qui a été frappé et traîné par un VUS qu’il avait intercepté lors d’un contrôle routier dans la nuit du Nouvel An, selon ce que rapportent les policiers.

La police a indiqué que l’enquête suivait son cours. Les agents sont reconnaissants de l’élan de soutien de la part du public.

Le service de police note que ceux qui souhaitent exprimer leur chagrin et leur solidarité peuvent participer à une «campagne bleue» en attachant des rubans bleus sur les maisons et dans toutes les communautés, ou en affichant des lanterneaux bleus.

Entre-temps, les hommages affluent pour saluer la mémoire d’un policier exceptionnel, particulièrement doué dans ses rapports avec le public.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, s’est dit envahi de colère et de tristesse, mais aussi de reconnaissance pour le travail accompli par le défunt.

Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a déclaré que la mort du sergent Harnett rappelle les dangers courus par les policiers sur une base quotidienne.