Paul Bernardo, détenu dans un pénitencier à sécurité maximale en Ontario, aurait été en possession d'un poignard bricolé avec un tournevis et un stylo.

Paul Bernardo subira son procès en octobre

NAPANEE — Le délinquant dangereux Paul Bernardo subira son procès en octobre pour une affaire de possession d'arme en prison.

Bernardo, détenu dans un pénitencier à sécurité maximale en Ontario, aurait été en possession d'un poignard bricolé avec un tournevis et un stylo. Les documents judiciaires révèlent que l'incident aurait eu lieu le 9 février à l'Établissement de Millhaven, à Bath, en Ontario. Il a comparu par visioconférence au palais de justice de Napanee, où aura lieu le procès à compter du 5 octobre.

Bernardo, l'un des plus tristement célèbres meurtriers dans les annales judiciaires canadiennes, avait été arrêté dans les années 1990 parce qu'on le soupçonnait d'avoir violé et tué plusieurs adolescentes chez lui en Ontario. Lors de son procès en 1995 pour les meurtres de Leslie Mahaffy, âgée de 14 ans, et de Kristen French, âgée de 15 ans, le tribunal avait présenté les vidéos des agressions brutales.

Bernardo a finalement été reconnu coupable dans les deux cas de meurtre prémédité, d'agression sexuelle grave, d'enlèvement et de séquestration, et condamné à la prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans.

Il a plus tard été reconnu coupable d'homicide relativement au décès de Tammy Homolka, la soeur cadette de sa femme, Karla Homolka. Son épouse a d'ailleurs été reconnue coupable de complicité dans les trois meurtres, et elle a purgé une peine de 12 ans de prison, après une entente à l'amiable avec les procureurs en échange de son témoignage contre Bernardo.

Après avoir admis qu'il avait violé 14 autres femmes dans la région de Toronto, Bernardo a aussi été déclaré délinquant dangereux, ce qui signifie que ses chances d'être un jour libéré de prison sont minces.