L'intervention des policiers s'est déroulée dans un appartement du 24, rue Charles-Albanel.

Nouvelle intervention policière: le BEI débarque à Gatineau

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a déclenché une enquête sur les circonstances d'une intervention policière qui a mal tourné en début de soirée mardi dans un immeuble à logements de Gatineau.
Tout a débuté vers 18h15 lorsqu'un appel a été logé à la police de Gatineau concernant du bruit excessif et des cris entendus dans un appartement du 24, rue Charles-Albanel, dans le secteur Hull.
À leur arrivée sur les lieux neuf minutes plus tard, les agents du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont pu constater le bruit mais n'obtenant pas de réponse, ils auraient forcé la porte du logis, selon les informations préliminaires fournies au BEI. 
Ils auraient alors fait face à une femme de 34 ans agitée qui délirait et se cognait la tête, si bien qu'ils seraient alors intervenus en la maîtrisant puis en la menottant. 
Quelques secondes plus tard, l'état de la femme se serait subitement détérioré, si bien qu'une ambulance a été dépêchée d'urgence sur place. Elle a été transportée à l'hôpital où l'on craignait pour sa vie au moment d'écrire ces lignes. 
Au total, huit enquêteurs du BEI ont été chargés de faire la lumière sur cette affaire. Ils devaient arriver à Gatineau vers 2h dans la nuit de mardi à mercredi. 
Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du BEI, l'organisation fait appel à la Sûreté du Québec pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. 
La SQ fournira un technicien en identité judiciaire qui travaillera sous la supervision des enquêteurs du BEI. 
Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web au www.bei.gouv.qc.ca.