Motocycliste arrêté pour des attouchements sur des femmes

TROIS-RIVIÈRES — L’histoire d’un motocycliste qui aurait pris les seins de plusieurs femmes à Trois-Rivières au fil des dernières semaines a conduit la police trifluvienne à arrêter un Nicolétain de 58 ans, mercredi après-midi. Cet homme devrait comparaître jeudi matin au palais de justice de Trois-Rivières pour être accusé d’agressions sexuelles. Selon elle, sa voisine a vécu la même agression à deux reprises. Mme Gauthier affirme avoir revu la même motocyclette à proximité du centre-ville quelques jours après l’incident survenu sur du Fleuve.

Cet homme serait l’auteur de ce geste posé sur au moins cinq femmes. Le stratagème est toujours le même: le motocycliste interpelle des passantes pour leur demander des indications routières. Prétextant mal les entendre à cause du bruit ambiant, il les invite à s’approcher. Feignant de perdre l’équilibre, il évite une fausse chute en s’appuyant sur la poitrine de ces femmes.

Cette histoire a circulé ardemment sur les réseaux sociaux au fil des dernières heures en raison de la publication d’une vidéo montrant un motocycliste répétant son manège. Camille Gauthier a vu qu’une autre femme avait subi la même chose qu’elle il y a peu de temps.

«C’est arrivé aux alentours de mercredi passé en après-midi. Je m’en allais à ma voiture, sur la rue du Fleuve. Une moto arrive de la rue Notre-Dame Centre. Je vois qu’il me voit et je vois qu’il bifurque vers moi. Il me demande où est le Cap-de-la-Madeleine. Je lui dis de suivre le fleuve mais il me dit qu’il ne m’entend pas. Je suis sur le trottoir, je me penche et je répète plus fort. Mais il fait semblant de tomber et me poigne les seins! Je l’ai poussé et je suis partie. Je l’ai vue, sa crosse. Le vieux tabar... Des vieux cochons, il y en a partout. J’étais en colère», raconte Mme Gauthier.

Camille Gauthier

Selon elle, sa voisine a vécu la même mésaventure. Mme Gauthier affirme avoir revu la même motocyclette à proximité du centre-ville quelques jours après l’incident survenu sur du Fleuve.

«Sa moto est assez laide et est facile à reconnaître. C’est une vieille Honda. Je l’ai vu passer dans le quartier. J’ai allumé, car une amie a partagé la vidéo. C’était un geste délibéré. Il ne peut pas perdre pied quand il a le pied sur le trottoir.»

David Leblanc est la personne qui a mis la vidéo en ligne. Il n’est pas celui qui a filmé l’incident, mais assure que le contenu de la vidéo est authentique. «On savait qu’il se promenait dans le secteur. Celui qui l’a filmé l’a reconnu. Ça a été un adon.»
Le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières, confirme que la diffusion de la vidéo a suscité plusieurs réactions et a incité des femmes à porter plainte.
«Des gens se sont présentés au poste de police. Ces gens voyaient bien que le geste se répète, que c’est intentionnel», déclare le sergent Mongrain, qui croit que la médiatisation de cette affaire pourrait amener d’autres femmes à se manifester.
Toute personne ayant été victime ou témoin des faits reprochés à cet individu est invitée à contacter la police de Trois-Rivières par téléphone (819 691-2929) ou par Internet (halteaucrime.v3r.net).