La caporale Julie Courchaine a précisé que les policiers n’affirment pas que c’est ce qui s’est produit, mais qu’ils n’excluent aucune possibilité.

Meurtres en Colombie-Britannique: la traque perdure

La GRC au Manitoba demande à quiconque aurait involontairement aidé deux jeunes adultes suspectés d'avoir commis des homicides à quitter la zone où ils avaient été vus pour la dernière fois à se manifester.

La GRC au Manitoba demande à quiconque aurait involontairement aidé deux jeunes adultes suspectés d’avoir commis des homicides à quitter la zone où ils avaient été vus pour la dernière fois à se manifester.

La caporale Julie Courchaine a précisé que les policiers n’affirment pas que c’est ce qui s’est produit, mais qu’ils n’excluent aucune possibilité.

Mme Courchaine a déclaré que Bryer Schmegelsky, 18 ans, et son ami Kam McLeod, 19 ans, ont peut-être changé d’apparence.

Elle a exhorté le public à travers le pays à porter attention au duo qui est recherché pour le meurtre de trois personnes commis dans le nord de la Colombie-Britannique.

La caporale Courchaine a souligné que les policiers n’ont pas confirmé qu’ils ont été aperçus depuis leur présence dans la région de Gillam, dans le nord du Manitoba, et que c’est pourquoi les recherches sont toujours concentrées là-bas.

Bryer Schmegelsky et Kam McLeod sont accusés de meurtre au deuxième degré d’un homme de Vancouver et sont soupçonnés d’avoir tué par balle un Australien et sa petite amie américaine.

Une voiture incendiée dans laquelle les adolescents voyageaient a été retrouvée près de Gillam cette semaine.

Mme Courchaine a indiqué que les policiers font du porte-à-porte à Gillam et dans la Première Nation de Fox Lake à la recherche d’indices permettant de savoir où se trouvent les suspects.

«Il est possible que quelqu’un ne sache pas qui il aidait et hésite maintenant à se manifester, a-t-elle déclaré vendredi lors d’un point de presse de la GRC à Winnipeg. Je tiens à réitérer l’importance de contacter immédiatement la police.»

«Il est essentiel que tous les Canadiens restent vigilants. S’ils sont repérés, ne vous approchez pas, appelez immédiatement le 9-1-1 ou la police locale.»