Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Meurtre prémédité en Ontario: le médecin Brian Nadler de retour au tribunal mardi

La Presse canadienne
Article réservé aux abonnés
La cause impliquant un médecin québécois soupçonné du meurtre en Ontario d’un autre résident du Québec revient au tribunal ce mardi; elle avait été ajournée pour deux semaines le 6 avril dernier.

Le docteur Brian Nadler, âgé de 35 ans, fait l’objet d’une accusation de meurtre prémédité relativement à la mort d’un homme de 89 ans de Pointe-Claire. Albert Poidinger est mort le 25 mars dernier à l’Hôpital général de Hawkesbury, dans l’est de l’Ontario, près de la frontière avec le Québec.

L’accusé, qui réside à Dollard-des-Ormeaux, dans l’ouest de l’île de Montréal, pratiquait la médecine à cet hôpital ontarien depuis un certain temps. Il a été arrêté le jour même où le décès de M. Poidinger a été constaté.

Lors de sa comparution d’il y a deux semaines par téléconférence, au Palais de justice de L’Orignal en Ontario, le Dr Nadler a maintenu son innocence. Il était alors détenu au Centre de détention d’Ottawa-Carleton.

La Police provinciale de l’Ontario a enquêté pour déterminer si le suspect a pu avoir été impliqué dans d’autres décès survenus à cet hôpital.

Le registre de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario indique que le docteur Nadler est un spécialiste en médecine interne, diplômé de l’Université McGill en 2010. Il a aussi pratiqué la médecine en Saskatchewan et dans l’État du Nevada, aux États-Unis.