La mère d'un garçon de 14 ans qui a été poignardé à mort devant son école secondaire de Hamilton cette semaine a affirmé mercredi que son fils avait été abandonné par «tout le monde».

Meurtre d'un ado devant son école secondaire: la mère de Devan Selvey accuse l'école

HAMILTON - La mère d'un garçon de 14 ans qui a été poignardé à mort devant son école secondaire de Hamilton cette semaine a affirmé mercredi que son fils avait été abandonné par «tout le monde».

Shari-Ann Bracci-Selvey, qui a vu son fils Devan être tué sous ses yeux lundi devant l'école secondaire Sir Winston Churchill, s'est confiée aux journalistes mercredi.

Elle a déclaré que l'année scolaire de Devan était devenue un «enfer» en raison de l'intimidation qu'il subissait, et elle a pointé du doigt les responsables scolaires, qui n'en auraient pas fait assez pour empêcher sa mort tragique.

Mme Bracci-Selvey admet qu'elle-même a été incapable de sauver son garçon - qu'elle n'avait «pas pu établir à temps le contact».

Encore sous le choc, elle a raconté qu'elle a été incapable de dormir depuis qu'elle a été témoin du meurtre de son fils, et qu'elle revit le drame chaque fois qu'elle ferme les yeux.

Deux adolescents de 16 ans arrêtés après la mort de Devan Selvey ont été relâchés depuis sans que des accusations soient portées contre eux, a annoncé la police mercredi. Les policiers avaient indiqué mardi que les deux jeunes, un garçon et une fille, seraient accusés de meurtre au premier degré.

Deux autres jeunes, un adolescent de 14 ans et un adulte de 18 ans, ont déjà été accusés de meurtre au premier degré dans cette affaire.