Meurtre au sabre japonais à Val-des-Monts

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Le meurtre survenu dimanche soir à Val-des-Monts a été perpétré au sabre japonais, soit le même type d’arme utilisée lors de la tuerie de l’Halloween, dans le Vieux-Québec.

Nos sources ont confirmé la nature de l’arme utilisée, mais ne pouvaient préciser lundi si son utilisation dans l’affaire en Outaouais constituait un acte de mimétisme par rapport aux événements de Québec.

La victime, Guy Giroux, 63 ans, aurait été atteinte à plusieurs reprises. Il aurait subi une blessure à la tête ne lui donnant aucune chance.

À LIRE AUSSI : Meurtre à Val-des-Monts: une fratrie déjà connue

La police a reçu un appel vers 23h concernant un homme atteint mortellement par une arme blanche dans une résidence du chemin de la Moisson.

La SQ a rapidement arrêté le fils de la victime, Marc-André Giroux, 31 ans. D’abord considéré comme étant une «personne d’intérêt», il est rapidement devenu un suspect quelques heures après le début de l’enquête.

Ce dernier a comparu par vidéo lundi après-midi pour un chef d’accusation de meurtre sans préméditation. Le prévenu était vêtu d’une combinaison blanche et a gardé le silence pendant que le tribunal remettait le dossier à une date ultérieure.

Le corps d’un homme a été découvert dans une maison du chemin de la Moisson.

La loi prévoit que la police de la MRC des Collines doit transférer l’enquête à la SQ en raison de son niveau de service.

Il s’agit du troisième homicide de 2020 sur le seul territoire de Val-des-Monts, une municipalité d’un peu plus de 10 000 personnes.

Le 2 février, la SQ procédait à l’arrestation et à la mise en accusation d’Yvon Mercier, 69 ans, pour le meurtre de ses deux locataires, Céline Labelle et Pierre Dupuis.

L’ex-policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) était en conflit avec ces derniers pour des loyers impayés dans la propriété de la rue Mercier.

Le procès n’a toujours pas eu lieu.

Autre homicide

Par ailleurs, l’enquête se poursuit du côté du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), alors qu’un homme mort a été découvert dans le stationnement de la station-service Ultramar, au 1385, boulevard de La Vérendrye Ouest, samedi matin.

Un passant qui a fait la macabre découverte vers 6h45 a aussitôt appelé les services d’urgence.

Le ou les suspects étaient toujours au large lundi.

Il s’agit du troisième homicide sur le territoire de la ville de Gatineau en 2020.