Meurtre au centre-ville de Gatineau bientôt élucidé ?

Une accusation de meurtre semble imminente, une semaine après la mort par balles d’un homme de 42 ans dans le Vieux-Hull, constate Le Droit.

De premiers éléments de réponse ont surgi mercredi, au palais de justice de Gatineau.

Sean William Newell, un Ottavien de 53 ans, a comparu devant la Cour du Québec pour possession illégale d’une arme à feu. Pour l’instant, il n’est pas accusé d’homicide ni de meurtre. Nos sources ont cependant indiqué, mercredi, que la situation de M. Newell pourrait bientôt s’aggraver.

À LIRE AUSSI: Meurtre au centre-ville de Gatineau: l'identité de la victime dévoilée

Selon l’acte d’accusation, Sean William Newell a été en possession illégale d’une arme à feu au 180, rue Laval, le soir où la victime, Jeffrey Claude Godin, est morte par balles à cette même adresse.

Comparution

Le procureur de la Couronne, Me Stéphane Rolland, s’est opposé à la remise en liberté du suspect. De son côté, l’avocat de la défense, Me Pierre-Olivier Lemieux, a déjà enregistré son option sur un procès devant juge et jury.

Le Droit a appris que de nouvelles accusations — plus graves — seront fort probablement déposées dans les prochains jours, devant la Cour supérieure. En matière criminelle, ce tribunal est automatiquement responsable de traiter des affaires de meurtre avec ou sans préméditation.

Si l’accusation en était une d’homicide involontaire ou de négligence criminelle causant la mort, le procès serait plutôt dirigé vers la Cour du Québec.

M. Newell a été arrêté mardi dernier vers 18h30, à son domicile du 519, rue Gilmour, à Ottawa.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a effectué la perquisition avec la collaboration de l’unité des Armes et des gangs de rues du Service de police d’Ottawa (SPO). Une arme à feu y a été saisie.

« Des analyses seront effectuées sur cette dernière afin de déterminer si elle est liée à l’homicide », a indiqué l’agente Andrée East, porte-parole du SPVG.

Le conflit mortel entre les deux hommes est relié aux stupéfiants.

Selon l’acte d’accusation, Sean William Newell a été en possession illégale d’une arme à feu au 180, rue Laval, le soir où la victime, Jeffrey Claude Godin, est morte par balles à cette même adresse.

Liens

Sean William Newell s’est présenté dans le box des accusés, mercredi. Portant les cheveux longs en bataille, vêtu d’un chandail à manches courtes bleu, l’homme de petit gabarit a confirmé à la juge Alexandra Marcil qu’il avait bien compris la nature de son accusation sur les armes à feu.

Jeffrey Claude Godin, bien connu des policiers depuis les années 1990, a été tué par balle le 23 juillet sur la rue Laval, à Gatineau.

L’enquête sur cette mort violente se poursuit.

De son côté, la police d’Ottawa pourrait déposer des chefs supplémentaires contre M. Newell.