Meurtre à Ottawa: la police dévoile une vidéo

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
«Si vous étiez au bar Mingle Room le 26 juin 2017, ou que vous détenez des renseignements, on a besoin de votre aide.» Ces mots sont ceux de la mère d’un jeune client du bar du centre-ville d’Ottawa assassiné il y a trois ans.

Ashton Dickson, 25 ans, a été abattu devant plusieurs personnes tout près de cet établissement du 470, rue Rideau. Les suspects ont tous pris la fuite et aucun d’entre eux n’a été arrêté.

Ce bar n’existe plus aujourd’hui, alors qu’un restaurant y a élu domicile. Mais la douleur est encore vive pour les proches du jeune homme, puisque personne n’a encore répondu de ses gestes devant la justice.

«Tandis que tout le monde continue à mener sa vie, notre famille demeure en deuil de sa mort, a déclaré sa mère, vendredi. Il y a toujours un tueur en liberté dans les rues qui doit être puni par la justice. Ashton n’avait que 25 ans et il a laissé derrière lui une petite fille qu’il ne pourra jamais connaître.»

La police d’Ottawa a souligné ce triste anniversaire, vendredi, en publiant une vidéo des instants suivant le crime, sur la rue Rideau. Elle offre aussi 75 000$ à quiconque pourra aider les enquêteurs à mettre la main au collet des individus impliqués dans cette affaire.

Les images captées le 26 juin 2017 montrent au moins huit témoins quittant les lieux en marchant ou en courant. On voit par ailleurs des images troublantes d’une bagarre entre plusieurs personnes éclater devant le bar. Cette bagarre aurait débuté à l’intérieur.

Le tireur et ses complices se sont enfuis à pied en traversant le stationnement d’un motel situé de l’autre côté de la rue.

«La séquence vidéo démontre que le meurtre s’est produit devant plusieurs témoins, qui ont vu le tueur, mais n’ont pas parlé aux enquêteurs. On estime que certains de ces témoins seraient dans la région de Toronto et des États-Unis», a précisé le sergent d’état-major Bruce Pirt.

«Nos détectives ont suivi plusieurs pistes au cours des trois dernières années. Nous savons qu’il y avait plusieurs personnes présentes et qui ont été témoins de ce meurtre, mais qui ne se sont pas entretenues avec les policiers. Ils disposent de renseignements importants qui pourraient aider à résoudre cette affaire», a indiqué M. Pirt.

La jeune victime était un athlète bien connu dans les rangs scolaires en Nouvelle-Écosse. Le jeune homme originaire d’Ottawa était un pilier de l’équipe de football de l’Université St-Francis Xavier, à Antigonish. Il a terminé ses études en 2017.

Toute personne ayant des renseignements quant à l’identité de témoins ou de personnes apparaissant dans la vidéo est priée de communiquer avec l’Unité des homicides en composant le 613-236-1222, poste 5493.