Le meurtre est survenu samedi dernier près d'une station-service sur le boulevard La Vérendrye Ouest à Gatineau
Le meurtre est survenu samedi dernier près d'une station-service sur le boulevard La Vérendrye Ouest à Gatineau

Meurtre à Gatineau: la traque se poursuit

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
La traque au suspect se poursuit dans une affaire de meurtre en Outaouais. Après l’arrestation d’un premier individu pour le meurtre de Matthew Francis O’Heron, mardi, la police de Gatineau s’est lancée à la recherche d’un deuxième individu lié à cette affaire.

Un autre homme bien connu des services policiers est recherché pour l’homicide survenu samedi près de la station-service située au 1385, boulevard La Vérendrye Ouest, à Gatineau.

Il s’agit de Nicolas Brazeau D’Avignon, 31 ans. Le suspect était toujours en cavale jeudi matin.

Toute personne ayant de l’information permettant de localiser cet individu est invitée à composer le 819 243-INFO (4636), option 1.

Le suspect recherché, Nicolas Brazeau D’Avignon

«Les citoyens croyant apercevoir l’individu recherché sont priés de communiquer immédiatement avec le 911 et de ne pas tenter de l’arrêter eux-mêmes», souligne l’agente Andrée East, du SPVG.

Arrestation

Le premier suspect est Danny Hamel-Racine. Il a comparu pour meurtre au second degré, mercredi, près de 24 heures après son arrestation.

M. Hamel-Racine est connu des milieux policiers. Il a entre autres été arrêté dans le cadre d’une rafle policière historique survenue en 2012 en Outaouais.

L’opération Avalanche a permis à cette époque de procéder à l’arrestation de nombreux trafiquants de drogue.

Victime

La victime de 36 ans a été tuée à coups d’arme «tranchante et piquante», selon le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

La victime, Matthew Francis O’Heron

Originaire de la région de Peterborough, en Ontario, Matthew Francis O’Heron était le père de deux enfants. Dans son avis de décès, sa famille le décrit comme un homme «plus grand que nature».

«Matt était un athlète talentueux, un artiste talentueux, un cuisinier doué et un menuisier. Il nous accueillait toujours avec un gros câlin et un large sourire. Matthew aimait sa famille, aimait Noël et aimait Dieu.»