Le maire de Thurso, Benoît Lauzon

Menaces envers le maire de Thurso: Beaulne largué par son avocat

Celui qui a reconnu avoir menacé le maire de Thurso et sa famille, lors des dernières élections municipales, s’est fait larguer par son avocat.

Donald Beaulne, 73 ans, devra trouver un autre avocat pour mener à bien les observations sur sa peine devant la Cour du Québec.

C’est que l’avocat de l’aide juridique, Me Daniel Cyr, a indiqué au tribunal, mercredi, qu’il ne pouvait plus continuer avec le principal intéressé.

Mercredi, la Couronne et la défense devaient argumenter sur la peine appropriée devant le juge Richard Meredith.

« Ça va être impossible de continuer, a dit au juge l’avocat de la défense. On (l’avocat et son client) ne s’entend pas sur la conduite à prendre lors des observations sur la peine. Je vais vous présenter une demande pour cesser d’occuper (dans le dossier). »

Le juge Meredith a accueilli la requête de Me Cyr, et a remis l’affaire à l’automne afin de permettre à M. Beaulne de se trouver un nouveau procureur.

En juin dernier, l’accusé a plaidé coupable d’avoir intimidé et proféré des menaces envers le maire de Thurso, Benoit Lauzon, lors la campagne électorale de 2017.

Selon la plainte initiale, M. Beaulne menaçait le maire de s’en prendre à sa famille s’il ne retirait pas sa candidature.

Donald Beaulne était l’adversaire du maire Lauzon lors des élections municipales de Thurso, quatre ans plus tôt, en 2013.

Lors de la campagne de 2017, le maire Lauzon a dénoncé, sur les médias sociaux, une lettre de bêtises à son intention. Par la suite, les menaces et les propos injurieux se sont multipliés.

La victime s’est plainte à la Sûreté du Québec lorsqu’il a lu de la part de l’auteur indésirable qu’il prendrait les moyens nécessaires pour que sa famille se promène en fauteuil roulant.